Voici un magnifique documentaire. Du vol sur place des colibris, le plus petit oiseau du monde qui ne mesure que quelques centimètres et dont le bec effilé comme une pipette puise le pollen au fond des fleurs à celui de la chauve-souris dont les ailes translucides se déploient pour lui assurer la stabilité nécessaire, au total quelques minutes d’images vraiment somptueuses que jamais l’oeil humain ne pourraient voir sans le concours des optiques et des mécanismes photographiques les plus sophistiqués

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus