Cinéaste, photographe, mais aussi plasticienne de talent, Agnès Varda propose un tour d’horizon complet de son travail pendant près de deux mois à Pékin, Wuhan et Shanghai.

En 1957, Agnès Varda est officiellement invitée par le gouvernement chinois pour réaliser un reportage photographique. Elle parcourt la Chine et y capture des images en couleurs et noir et blanc. 55 ans plus tard, cette figure majeure de la Nouvelle Vague française propose une rétrospective inédite et se déplace en Chine à cette occasion.

Ses films et ses œuvres seront montrés à l’Académie centrale des Beaux-arts CAFA à Pékin en la présence du célèbre réalisateur Jia Zhangke, ambassadeur de l’événement, au musée des Beaux-Arts du Hubei ainsi qu’à Shanghai.

Rencontres et projections auront lieu tout le long de la manifestation.

Sa rétrospective en Chine est l’occasion de découvrir les différentes facettes de cette artiste en perpétuelle création. Une promenade dans un monde personnel, entre fiction et réalité, mélancolie et gaieté.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus