Paul Verlaine est né à Metz, le 30 mars 1844. Sa maison natale se dresse toujours en plein centre-ville, dans une petite rue calme, face au Palais de justice de la ville (dans ce même endroit où La Fayette alors jeune officier en garnison décide avec ses amis à la faveur d’un banquet en1775 de porter secours aux “insurgents” d’Amérique).

De la musique en toutes choses disait-il.


Poor young shepherd

J’ai peur d’un baiser

Comme d’une abeille.

Je souffre et je veille

Sans me reposer.

J’ai peur d’un baiser !


Pourtant j’aime Kate

Et ses yeux jolis.

Elle est délicate

Aux longs traits pâlis.

Oh ! que j’aime Kate !


C’est Saint-Valentin !

Je dois et je n’ose

Lui dire au matin…

La terrible chose

Que Saint-Valentin !


Elle m’est promise,

Fort heureusement !

Mais quelle entreprise

Que d’être un amant

Près d’une promise !


J’ai peur d’un baiser

Comme d’une abeille.

Je souffre et je veille

Sans me reposer :

J’ai peur d’un baiser !


Ariettes oubliées

Paul VERLAINE (1844-1896)

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus