De l’autre côte du Rhin, le premier festival de philosophie qui s’est tenu à Cologne et baptisé Phil.Cologne, en écho au très prisé festival de littérature « Lit.Cologne », a proposé 44 débats, exposés et ateliers philosophiques pour aider chacun, quel que soit son âge, à aller au-delà de la superficialité du monde contemporain. Sept ateliers s’adressèrent même spécifiquement aux enfants et aux adolescents.

Philosopher à tout âge

Pour les organisateurs, la philosophie n’est pas une discipline réservée aux sages, ni aux érudits. Elle est accessible à chacun puisqu’elle a essentiellement pour objet d’apprendre à se poser les bonnes questions. Elle trouve un écho dans la vie de chacun. En outre, elle ne requiert pas nécessairement de savoir préalable.

Le festival « Phil.Cologne » invite ainsi les enfants à se demander « Pourquoi suis-je dans ce monde ? » ou bien « Pourquoi ne peut-on pas arrêter le temps ? ». Les adolescents, de leur côté, se voient confrontés à des questions telles que « Peut-on être ami avec tout le monde ? » ou bien « De la beauté du farniente ». De quoi leur donner, sans aucun doute, quelqu’envie de poursuivre sur la voie de la sagesse… Et s’ils ne sont pas encore convaincus, le programme leur propose aussi de participer à un slam au titre prometteur : « Bats Platon ! ».

Nouvelle quête de sens

Mais la majeure partie du programme s’adressa, bien sûr, aux adultes. De l’avis des organisateurs, un besoin croissant de réflexion et de repères émane actuellement de la société. Car si toutes les crises tendent à relancer la quête de compréhension et de sens, nous traversons celle-ci les yeux plus ouverts que jamais. L’idée selon laquelle consommer toujours plus permettrait d’accéder au bonheur semble définitivement périmée.

Le succès du magazine Philosophie, lancé en 2011, semble là pour témoigner de ce renouveau. Les gens se posent à nouveau les « grandes questions fondamentales », mais aussi des questions plus banales qui touchent le quotidien, la définition de la vie bonne, le progrès technique, la bioéthique ou encore la politique.

Le festival « Phil.Cologne » veut faire écho à toutes ces interrogations. Le public peut y assister non seulement à des exposés philosophiques, mais aussi à des débats avec des personnalités politiques, religieuses, médicales, scientifiques ou artistiques.

« Pourquoi philosopher ? », « D’où vient le mal ? », « L’immensité de l’espace », « Un autre monde est possible », « L’avenir du travail », « Le monde merveilleux de la marchandise » sont quelques-uns des thèmes inscrits au programme. Une « soirée avec Friedrich Nietzsche » et un « Banquet » platonicien sur le thème de l’amour furent également proposés.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus