Toute une journée de spectacles, samedi 20 juillet, sur le parvis et les jardins du Centre Pompidou-Metz, en écho à l’exposition actuellement en cours (entrée libre).


DÉPLACÉ, Fabrique d’espace

Présence chorégraphique de Véronique Albert, Nunatak. A partir de 14h00

« Le réel doit être fictionné pour être pensé » Jacques Rancière. En explorant le réel, en créant une effraction, un décollement dans le paysage, vont s’accomplir quelques perturbations légères et poétiques. Ainsi est proposé au regardeur de se laisser surprendre par sa capacité à percevoir de multiples cohabitations de récits, l’espace d’une pause.

SIESTES POETIQUES

Lectures à haute voix sur le thème de la Beat Generation. 16h, 17h et 18h

Retrouvez les bibliothécaires des Bibliothèques-Médiathèques de Metz pour trois séances de lecture à haute voix : extraits de romans, de poèmes et de lettres d’auteurs issus de la Beat Generation.

LES ARCHERS

18h. Ce big band de guitares électriques s’inscrit dans la lignée des situationnistes. Une unique question tinte à leurs oreilles : comment faire résonner la ville ? Une formation évoluant sous la forme d’un orchestre de parade, comme une clique ou un marching band.
Micro-interventions à 16h30 et 17h30 et entre les 2 concerts

GINSBERG FOR EVER

19h. Performance voix et électroacoustique avec Mathieu Chamagne, musique, Gaël Leveugle, voix

Performance voix et électroacoustique où les mots d’Allen Ginsberg résonneront dans l’espace extérieur avec le son et la musique…. où les mots de ce poète de la Beat Generation résonneront dans l’espace avec le son et la musique. Réalisée dans le cadre de POEMA, événement autour des Écritures Poétiques Contemporaines conçu par Marie-Noëlle Brun, Cie Vents d’Est, Sandrine Gironde, Cie l’escalier et Anne-Margrit Leclerc, Cie du Jarnisy, cette performance s’articule autour de trois axes d’écritures poétiques et de leurs proximités avec la musique, la danse, et les arts visuels : la poésie contemporaine, la poésie sonore et le récit poétique.

STEFAN LAKATOS & DOMINIQUE PONTY JOUENT MOONDOG

20h. De Philip Glass à Toscanini, de Costello à Mingus, tout le monde aura salué le génie de Moondog. Beatnik avant les beatniks, inventeur d’instrument (la trimba), ce personnage légendaire, musicien errant et déambulant habillé en Viking dans les rues de New York, aura été l’un des plus grands compositeurs américains du XXe siècle. Décédé en 1999, il laisse derrière lui près d’un millier d’œuvres orchestrales. Son disciple, Stefan Lakatos est aujourd’hui le principal représentant de cet héritage avec la pianiste Dominique Ponty.

ANNE JAMES CHATON & ANDY MOOR

21h. Ce projet musical réunit la voix de l’hypnotique poète sonore français Anne James Chaton, et l’un des héros de la guitare anarcho-improvisée, Monsieur Andy Moor, guitariste de The Ex. Également des images de Bani Khoshnoudi.

METROPOLIS SELON MURCOF

CINEMIX. 22h15

La ville futuriste de Metropolis où règne Joh Fredersen est divisée en deux : en haut, le quartier des puissants, en bas, celui des travailleurs. Un jour, le fils de Fredersen fait la connaissance de Maria. Il décide de la rejoindre dans la ville d’en bas sans savoir que son père a construit un robot qui tente de mener la ville entière à sa perte. Un chef-d’oeuvre de Fritz Lang dans sa version la plus longue mis en musique electro par le mexicain Murcof.


ÉCOUTER VOIR

HOWL dit par Allen Ginsberg

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus