Accueil Actualités NFT qu’est-ce donc ? Entretien avec Rémy Peretz

NFT qu’est-ce donc ? Entretien avec Rémy Peretz

par Jérôme Pilleul

Le co-auteur du livre NFT révolution, co -animateur du salon clubhouse NFT Morning, Rémy Peretz, a bien voulu répondre aux questions de Jérôme Pilleul pendant que son ami et co-disciple John Karp est en vacances en famille.

JP : Quand on voit vos deux parcours complètement différents, on se demande comment vous vous êtes rencontrés pour vous associer sur ce sujet des NFT ? 

John et moi sommes des amis d’enfance, des potes de colo (colonies de vacances). Nous sommes amis depuis l’âge de 15 ans. John a monté son entreprise BeMyApp avec un de mes amis que je lui ai présenté. John devait organiser un hackathon sur la blockchain qui a été annulé pour cause de confinement. Et lors d’une soirée fin janvier dernier, John m’a parlé des NFT, blockchain et cryptomonnaie. »

« En effet, John organise des hackathon quant à moi j’ai commencé comme juriste dans l’immobilier. Je suis actuellement fundraiser pour des associations. Ce sont des univers bien différents et éloignés des NFT.

JP : Ceci m’amène à ma deuxième question : on parle de NFT, de votre passion qui vous anime depuis quelques mois, (deux mois qui comme vous le dites comptent triple dans cet univers) mais qu’est-ce que c’est ces NFT ?

NFT

RP : « Les NFT en français sont des jetons non fongibles ou NON FUNJIBLE TONKEN. Votre question n’est pas simple car rien n’est vraiment défini de façon immuable, cela évolue beaucoup et vite. Pour moi cela serait un titre de propriété qui est inscrit sur un grand registre accessible à tous et infalsifiable sur la blockchain. »

JP : Mais un titre de propriété de quoi ?

RP : « C’est justement ça la Révolution, c’est un titre de propriété pour l’instant lié au digital, nous parlons beaucoup de digital dans notre livre, mais cela peut être aussi un GIF, un tweet (le premier tweet a été vendu plus de 2 millions de dollar).  

C’est son premier aspect, mais la nouveauté c’est que cela peut aussi concerner des produits physiques. Imaginons une montre ou un sac de luxe (car le monde du Luxe s’y intéresse pas mal pour l’instant), la marque peut émettre un NFT lors de l’achat IRL d’un produit qui permettra de prouver que je suis le réel détenteur du vrai produit de la dite marque et non d’une copie. Imaginons un wallet (portefeuille digital) dans le lequel il y aura mon NFT »

JP : Que se passera-t-il pour des produits de luxe premium fabriqués en plus grand série ?

RP : «Il est vrai qu’à ce jour les produits avec NFT sont plutôt des produits rares ou uniques à collectionner. Mais il est tout à fait possible de fabriquer en plus grand nombre. De plus, dans le NFT il y aura toutes les informations concernant le produit (le parcours fabrication, mais aussi historique lors de réparations.). Tout est en construction, je ne peux trop prédire ce qu’il va advenir. »

JP : Les grandes marques de Luxe s’intéressent au gaming et esport, n’y aurait-il pas un lien ? 

RP : « Tout à fait, les grandes marques désirent proposer des produits virtuels dans le metaverse qui pourront être liés. Il y a déjà eu un achat virtuel donnant droit un produit physique et inversement ».

JP : Pour rebondir sur votre livre NFT Révolution ma troisième question est pourquoi avoir choisi de sortir une carte virtuelle NFT avant la sortie du livre ? 

RP : « Pour être honnête avec vous, on avait imaginé au début un livre en papier, classique avec pleins de QR code pour animer et illustrer des exemples musicaux et artistiques. Mais cela ne collait pas avec notre projet, pour notre communauté qui nous suit tous les matins sur ClubHouse : NFT Morning.

A force de réfléchir on a imaginé une carte collector créée par Unik à 300 exemplaires qui ont d’ailleurs été toutes vendues. En vendant sous forme NFT cela nous a permis d’avoir les fonds pour imprimer le livre sans faire d’avance financière. Ce qui nous fait d’autant plaisir c’est que de nombreux acheteurs du livre ont aussi acquis cette carte qui est leur premier NFT. »

JP : Comme vous l’avez indiqué ce monde va très vite, avez-vous pensé à une suite pour ce livre NFT Révolution ?

RP : » Clairement oui…des mises à jour évidemment aussi. Nous étions pressés de sortir ce livre rapidement. Vous avez constaté qu’il y a eu des spéculations et que les prix chutent. On est sur de faire des mises à jours. Dans un premier temps on pense à la version anglaise. Pour rien vous cacher on va prendre quelques jours de vacances pour se pauser et y réfléchir.

JP : Vous vous imaginez l’appeler la débâcle ? 

RP : « Certes la bulle spéculative redescend mais je ne pense pas à la débâcle. On peut le transposer avec la bulle internet : les prix avaient flambé sans fondement avec les valeurs réelles des entreprises ou starts up mais internet existe toujours avec ses entités phares. Je pense que cela sera pareil pour les NFT »

JP : Merci Remy, pour terminer je souhaitais vous poser quelques questions pour mieux vous connaitre : Avez-vous un coup de cœur en ce moment en qualité de lecteur ?

RP : « Les livres de Yuval Noah Harari qui sont passionnants. Je suis en plein Homo Deus (troisième tome) qui est une vraie plongée dans le futur proche.  Je vais profiter de l’été pour lire Sa majesté des Mouches (de William Goldwing) »

JP : Un titre musical que vous écoutez en ce moment ?

RP : « Je redécouvre Radiohead surtout avec l’album mythique Ok ComputerIl y a surement un lien avec tout cela. J’aime aussi SlowKid que j’ai loupé à Nice lors du festival de Jazz. »

JP : Un film ou une série du moment ?

RP : « Je suis fan de Cinéma Paradisio sinon j’ai découvert une série Get Down de Baz Luhrmann et Stephen Adly Guirgis de 2016 avec Justice Smith et Jaden Smith entre autres. »

JP : Enfin quel est le plan food à Nice de Remy ?

RP : « Ah c’est bien ça. On mange bien à Nice (même si je suis marseillais) : c’est une cantine californienne c’est la cali cantine bien placée près de la coulée verte au soleil c’est super frais, super bon et les propriétaires sont très sympathiques (10 avenue Felix Faure à Nice) »

Etrange coïncidence car quelques jours après avoir échangé avec Remy Peretz, le 4 aout dernier Louis Vuitton lançait son jeu vidéo Louis avec 30 NFT à collectionner (dont une dizaine créée spécialement par l’artiste digital Beeple) ou  encore le même jour la marque de cosmétique Nars proposait une série limitée avec NFT de leurs produits blush Orgasm  avec l’artiste Nina Kravitz à 500 dollars (il y en avait que 3 de disponible).

Le livre NFT Révolution est disponible en version digitale depuis fin juin et sa version papier le sera dès octobre (à condition d’avoir une des cartes créée pour l’évènement)

Illustrations:
entête: Image de l’oeuvre de Beeple Everyday the first 5000 days, vendue 69,3 millions de dollars chez Christie’s
dans le texte: Image de la carte NFT créée par Unik

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus