Après un décapage de la façade, le Musée Picasso installé dans l’Hôtel Salé, dans le 3e arrondissement de Paris, est en cours de rénovation, terrassiers et maçons sont à l’oeuvre et la réouverture est prévue pour l’été 2013

L’Hôtel Salé qui a l’origine a été construit pour Aubert-de-Fontenay, fermier général des gabelles, est le plus grand et l’un des plus emblématiques parmi les hôtels particuliers construits au XVIIe siècle dans le Marais. Restauré puis réaménagé entre 1979 et 1985 par le grand architecte français Roland Simounet pour devenir le lieu de conservation et de présentation des dations et donations des héritiers de Pablo Picasso (1895- 1972), le musée national Picasso a été inauguré en octobre 1985. La boite moderniste conçue par Roland Simounet venait se superposer au monument dans une dialectique stylistique subtile entre l’Hôtel Salé et l’œuvre de Pablo Picasso.AZ_picasso-laquarelle-picasso-and-watercolors-l-1.jpg

En 1981 a été conclu un bail de 99 ans, l’État louant à la Ville l’Hôtel pour un loyer symbolique, à charge pour le premier d’y réaliser les travaux et de pourvoir à son entretien.

Le Projet de « Grand musée Picasso ». Après 25 années de fonctionnement, le Musée national Picasso a dû entreprendre la rénovation de ses installations techniques mais aussi celle de son parcours muséographique. Dans un premier temps, le ministère de la Culture et de la Communication a décidé de conduire en 2006-2009 un chantier de restauration des façades, des décors extérieurs et murs d’enceinte.

Cette première tranche de travaux avait pu être menée à bien sans fermer le musée. Le chantier actuel, principalement lancé pour des raisons de mises aux normes du bâtiment, a en revanche rendu cette fermeture inévitable (en septembre 2011), belle occasion de lancer une vaste campagne de restructuration du musée. Il rouvrira à l’été 2013.AZ_Massacre_en_Coree_Picasso1951_mus_e_picasso.jpg

Le triplement des surfaces d’exposition. Au terme de ce chantier, la surface d’exposition sera presque triplée, passant de 2 300 m² à 6300 m².

Cet accroissement résulte de :

– la restructuration de l’Hôtel Salé lui-même, dont la totalité des espaces, notamment ceux réservés jusque là à l’administration du musée, sera rendue aux visiteurs et aux œuvres (soit 5 700 m²) ;

– l’installation des bureaux, des ateliers et du centre de documentation et de recherche actuellement en mitoyenneté de l’Hôtel Salé, dans des immeubles situés rue de la Perle (environ 900 m²);

– la construction, côté jardins, sur l’emplacement du garage actuel d’une aile de 2 000m² destinée à accueillir une galerie d’expositions temporaires de 700 m² sur deux niveaux. A ces nouvelles surfaces directement liées à la présentation des collections et des œuvres, doivent s’ajouter 500 m² consacrés à l’accueil des publics jeunes et scolaires et à la logistique des collections.

A partir de 2013, le musée Picasso devrait être en mesure de doubler sa fréquentation annuelle, tout en garantissant les meilleures conditions d’accueil du public et de présentation des collections nationales.

Le parcours muséographique. Il comprendra 29 salles auxquelles s’ajoutent les espaces jouxtant l’escalier d’honneur (hall, grand escalier, galerie, « salon Jupiter », chapelle) :

– 5 salles dans les caves voûtées dédiées à l’installation des sculptures grand format

– 18 salles au rez-de-chaussée, premier et second étage accueillant un parcours chronologique et rétrospectif couvrant l’ensemble de l’œuvre de Picasso.

– 6 salles dans les combles dédiées à la présentation de la collection particulière et des fonds d’archives, et des archives Picasso

AZ_Dora_Maar.jpgLa collection. Constituée de 5000 œuvres, elle a été créée grâce à deux dations consenties à l’État, l’une par les héritiers de Pablo Picasso en 1979, l’autre par ceux de Jacqueline Picasso en 1990. Elle est la seule collection publique au monde qui permette à la fois une traversée de tout l’œuvre peint, sculpté, gravé et dessiné de Picasso, comme l’évocation précise – à travers esquisses, études, croquis, carnets de dessins, états successifs de gravures, photographies, livres illustrés, films et documents – du processus créateur de l’artiste.

La collection a été ensuite complétée par deux ensembles exceptionnels:AZPicasso1Dora_et_le_minotaure.jpg

– la collection particulière de l’artiste qui réunit une centaine d’œuvres de maîtres anciens et modernes, entrée par donation en 1973 et enrichie d’une seconde donation en 1978

– les archives personnelles de Picasso, qui comptent 200 000 pièces, déposées pour classement en 1978 puis entrées par donation en 1992.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus