Jean-Paul Bertrand est un universitaire spécialiste de la Révolution et de l’Empire pour qui les rumeurs de couloir des assemblées et dîners impériaux n’ont plus de secrets. l’ouvrage présent est un aggloméré de toutes les sources qu’il est donné à un historien d’exploiter: Journaux d’époque, rapports secrets, délibérations politiques issues des archives de l’ administration policière, cartographie militaire, etc..

Entre le 21 et le 23 juin 1815, en pleine débâcle de l’armée française face aux forces Alliées de l’ Europe, se joue en trois actes la fin de l’ Empire de Napoléon. Comme souvent, les stratèges que la réussite conforte dans leur ego voient leur déchéance se manifester de manière d’autant plus brutale qu’ils ont la certitude qu’ils sont le peuple et la nation, bref, que sans eux il n’ y a pas d’issue heureuse. J’ai pu constater à la lecture de ces chroniques et publications officielles, qu’il y a donc une logique dans la nature humaine et que ni l’ aveuglement collectif nourri par la propagande de la presse impériale, ni les petits calculs individuels (restaurer la monarchie sans subir le Diktat des vainqueurs), n’ont de cours en ce monde réel.

Dans la forme de l’ouvrage qui cumule entretiens officiels et officieux, observations de l’ auteur, documents d’illustration, on peut regretter que la combinaison de ceux-ci ne soit chronologique afin de respecter la trame du récit. Pourquoi placer au milieu et à la fin du livre des documents relatifs à la présentation du contexte militaire et des protagonistes ?

À lire pour ceux que l’abondance de détails n’effraie pas et qui sauront transposer certaines manipulations d’ appareils à l’approche des élections présidentielles.

Laurent Meiller


L’ abdication 21-23 juin 1815

Jean-Paul Bertaud

ed. Flammarion

Au fil de l’ Histoire


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus