———-


Il y a du Kafka dans ce film et un peu d’Orwell, à moins que ce ne soit du Swift, et puis aussi pour le dessin un zeste de Folon pour les oiseaux à moins que ce ne soit du Topor, la bouille de Picasso, un clin d’oeil à Dali, quelques références à Grosz, la mémoire des flamands du 17ème siècle ou de Courbet dont l’oeuvre la plus connue donne le titre à cette séquence d’animation, bref par où faut-il commencer pour déguster cet intéressant petit film estonien datant de 1987.

P-A L

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus