Il n’a fallu pas moins de 27 ans pour restaurer cette porte de bronze créée par le sculpteur Lorenzo Ghiberti pour le baptistère du dôme de Florence entre 1402 date du concours qu’il remporta de haute lutte et 1424, et qui ouvre la voie à la Renaissance.

C’est Michel Ange, admiratif, qui l’avait qualifié de Porte du Paradis . Elle mesure 5m20 de haut pour 3m10 de large. Elle est faite d’un alliage d’or et de bronze. Le débordement de l’Arno en 1966 et l’inondation catastrophique qui s’en suivit altérèrent six de ses dix panneaux. Déjà en 1943 elle avait été déménagée afin de la protéger d’éventuelles raids aériens, et à cette occasion on avait pu constater la spécificité de sa matière à savoir un mélange particulier d’or et de mercure qui recouvrait les panneaux en bronze.

La porte originale est aujourd’hui exposée au Musée de la cathédrale de Santa Maria del Fiore. C’est une réplique qui orne dorénavant le Baptistère.

P-A L


ECOUTER VOIR

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus