Il y a de grands, d’excellents musiciens et puis il se trouve aussi parmi ceux-ci quelques uns qui possèdent en plus cette flamme, cette générosité, cette humanité qui transcende la musique et la pose comme valeur d’ un universel humanisme . Parmi eux il y eut Yehudi Ménuhin, bien sûr, mais aussi Isaac Stern, et aujourd’hui bien évidemment Daniel Barenboim.

Daniel Barenboïm a dirigé maintes grandes et prestigieuses formations orchestrales à travers le monde, en France pendant plusieurs années de 1975 à 1989, il fut à à la tête de l‘Orchestre National de Paris. Quelle carrière, quel dynamisme, que de projets un jour utopiques aujourd’hui réalisés, que de musique au singulier comme au pluriel.

Une vie faite musique, de densité et d’universel. Une vie d’homme, ein Mensch. Tour à tour pianiste, et quel pianiste, soliste ou chambriste, puis chef d’orchestre il a parcouru le monde. Né à Buenos-Aires il arrive avec ses parents en Israël en 1952. Très jeune il est présenté aux grands maîtres du piano et de l’orchestre, il sera à Paris élève de Nadia Boulanger.

En 1967 il épouse la violoncelliste Jacqueline Du Pré, avec laquelle il vivra hélas un court bonheur

Pour Daniel Barenboïm, la musique est le lieu éponyme de la fusion, de l’universel et du respect, elle permet par son langage immédiatement compréhensible par tous de rassembler et d’émouvoir, d’apaiser et de réunir, de créer des passerelles sonores et sensibles

Amoureux de musique il dirige le Festival de Bayreuth, il réussit malgré les difficultés à jouer Wagner en Israël (si le compositeur fut abjecte et d’un antisémitisme virulent sa musique est d’une toute autre essence).

Il a créé en 1999 avec Edouard SaÏd ,écrivain chrétien américano-palestinien aujourd’hui disparu, le West-Eastern Divan Orchestra, rassemblant à part égal des jeunes musiciens Juifs et Arabes venant des territoires palestiniens, des pays arabes et d’Israel.

Il a reçu de nombreuses distinctions honorifiques, il est commandeur de la Légion d’Honneur, le Prix Wolf qui lui tient particulièrement à coeur lui a été attribué en 2004 par la Knesset à Jérusalem pour avoir tissé des relations amicales entre les peuples.

Bon Anniversaire Daniel !

ainsi qu’à tous ceux nés le 15 novembre…!

P-A L


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus