Grâce à une disposition juridique de la loi britannique sur les droits de succession et s’apparentant au système français de la dation, la National Gallery à Londres vient de recevoir un Corot qui lui a été légué par le peintre Lucian Freud (1922-2011)

Ce tableau de Corot peint en 1870 est intitulé« L’Italienne» ou «La Femme à la manche jaune». Il est d’une facture rare dans l’oeuvre de l’artiste.

Lucian Freud l’avait acheté lors d’une vente aux enchères en 2001, ce tableau avait auparavant été la propriété pendant vingt ans de l’acteur américain Edward G Robinson qui le tenait de son ancien propriétaire le milliardaire grec Stavros Niarchos

Lors de la présentation à la presse à la National Gallery, le directeur de la National Gallery, Nicholas Penny, expliqua que Lucian Freud voulait ainsi par ce geste exprimer sa gratitude au peuple anglais pour l’avoir accueilli lui et sa famille en 1933 fuyant l’Allemagne nazie et les lois de persécution anti-juives qui se mettaient en place, Hitler venant d’accéder au pouvoir (janvier 1933). Il avait alors 11 ans. Six ans après il obtenait la nationalité britannique. Son oncle, le père de la psychanalyse Sigmund Freud, n’arriva à Londres qu’en 1938.

Cette dation à l’anglaise comporte aussi 3 statuettes en bronze de Degas

Nicolas Penny rencontra souvent au musée Lucian Freud quand celui çi venait sans prévenir parcourir les salles du musée. Leurs entretiens portaient sur tout, mais jamais Lucian Freud ne lui indiqua sur quelles oeuvres particulières exposées il portait son dévolu. Lucian Freud était particulièrement anxieux sur le devenir après sa mort de ce Corot sur les cimaises du musée et s’inquiétait tout particulièrement sur son accrochage. Il souhaitait que la présentation en fut pérenne et qu’il n’allât point dormir dans une quelconque réserve, ce en quoi à chaque fois le conservateur le rassurait lui expliquant qu’avec une oeuvre d’une pareille qualité cette inquiétude était sans fondement.

Les trois statuettes en bronze de Degas, «Cheval galopant sur le pied droit», «La Masseuse» et «Portrait de femme, la tête posée sur une main» seront mis en dépôt à la Courtauld Gallery, ce même musée qui a récemment reçu 9 dessins de Lucian Freud

Par cette dation est ainsi couverte la dette fiscale induite par les frais de mutation d’héritage estimée à un montant de £2.34m

Timothy Orpington et P-A L


Illustration de l’entête. Maria Miller, Secrétaire d’état à la Culture, dévoile le portrait de Corot, donné par Lucian Freud à la National Gallery. Photograph: Max Nash/PA

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus