Il ne fait guère bon transiter par Francfort quand on est un violoniste chinois.

En l’espace de quelques mois voici un quatrième violoniste chinois à voir son violon, un Stradivarius pas moins, faire l’objet d’une saisie douanière à l’aéroport de Francfort. C’est ainsi que le Stradivarius de 1721 appartenant au violoniste chinois Feng Ning lui avait été confisqué la semaine dernière par les douaniers qui lui réclamaient le paiement d’une taxe correspondant à 19% de sa valeur , soit 700.000€. Il vient juste de lui être restitué. On n’en connait pas plus. Quoi qu’il en soit les musiciens vont désormais être réticents pour passer par Francfort qui s’écarte de la pratique habituelle conduite ailleurs dans l’Union Européenne.

P-A L


ÉCOUTER VOIR

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus