Traiter de sémiotique n’est généralement pas simple et le mot même est souvent mal compris, mal interprété et source d’ambiguïtés. Cette discipline issue de la linguistique a pour fonction l’étude des signes. Quand on connait le langage abscons et hermétique pour ne pas dire pour initiés des cours de linguistique on ne peut que se féliciter de la parution de cet ouvrage initialement paru aux Etats unis, réédité par les éditions Hazan, et qui apporte une éclairante simplicité à la discipline et la dévêt de tous ses oripeaux nébuleux.

Dans ce domaine, il est d’ailleurs fort intéressant que ce livre qui fera la joie des étudiants, car très facile à lire et à comprendre (il est notamment intelligemment illustré) est produit par une maison d’édition, Hazan, spécialisée dans les ouvrages d’art.

La sémiotique, quel drôle de mot diraient certains, pourquoi pas libellule ou papillon…En fait le décryptage des signes, des images ( visuelles ou symboliques dans le langage tout particulièrement) qui font sens et donnent corps aux échanges, à la communication, au système social. Ces images, ces signes sont partout et dépendent des éléments qui servent à les mettre en forme ainsi que du contexte dans lequel ils s’expriment. Notre société d’ailleurs connait le fourmillement de ces signes, de ces codes, de ces chiffres ( au sens du secret) qui émaillent notre quotidien. La sémiotique ou l’art de l’analyse, du décryptage, éminemment social, et participant aux échanges, aux liens interpersonnels.

Ce livre est astucieusement rédigé et réfléchi, sur la page de droite une illustration toute simple, tout droite sortie de notre monde familier, de nos usages ou de notre culture, au verso une analyse extrêmement claire, concentrée et limpide . Ah que ne rêverait-on point de pareilles explications cristallines dans nos cours en faculté de lettres ( mais peut-être je me trompe et les choses auraient-elles changé). Peut-être et très probablement même, cela s’explique par la faculté inhérente à la langue anglaise dans l’expression facile et directement précise du sens.

Les images font sens dans leur contexte et à travers le temps, elles sont portées par toute une culture, une connaissance, des habitudes et un inconscient. Une peinture, ou un élément d’architecture à un moment donné n’auront pas la même signification quelques siècles plus tard. C’est bien là d’ailleurs la difficulté que connait tout le monde artistique pour partager sa passion. Le langage est le lieu précis de cette dissociation, de cette exploration du signifiant, il est en soi code et symbole et chacun sait la difficulté à communiquer avec autrui. Un même mot peut recouvrir plusieurs sens, c’est son amphibologie et chaque mot indépendamment du langage (sauf peut-être en chinois où il s’agit d’idéogrammes), a un sens purement arbitraire. Aujourd’hui la sémiotique participe intrinsèquement à l’interprétation et à la compréhension de nos manières de penser, de nos habitudes les plus banales. Elle envahit la vie de tous les jours, présente non seulement dans les mots que nous utilisons, mais dans la publicité, ou le discours politique, et puisque le langage est un code et dispose d’une structure labyrinthique, l’on a besoin de clés, de plans de sortie, pour se repérer et trouver son chemin.

Bien plus qu’une étude lumineuse sur la sémiotique, ce livre peut aussi se comprendre comme un manuel de savoir vivre, de philosophie, c’est à dire de sagesse, un vademecum, un guide pour voir l’autre, se connaître soi-même et se repérer dans la société. Il est très simple à lire et qui plus est élégant. Un chance n’est-ce-pas !

Pierre-Alain Lévy


Comment les images font SIGNE

Sean Hall

éditions HAZAN. 28€


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus