Les résidents de Chine ont déposé plus de 560.000 brevets en 2012. Une augmentation spectaculaire de 24% sur un an.

Les Chinois sont désormais les plus grands déposants de demande de brevets. Selon l’Office mondial de la propriété intellectuelle (l’OMPI, basé à Genève) les résidents de Chine ont déposé en 2012 quelque 560.681 demandes de brevets. Soit une progression de 24% en un an. Ces demandes représentent un cinquième du total mondial, qui s’élève à 2,35 millions d’après l’OMPI.

La dynamique chinoise, témoin de effort de recherche et développement de l’Empire du Milieu, s’inscrit dans une reprise mondiale des dépôts de brevets. Dans le monde, les demandes avaient chuté de 3,9% en 2009, du fait de la crise économique et financière. En 2012, elles ont progressé de 9,2%.

Analysées par domaine, les demandes de la Chine se concentrent sur la métallurgie, comme celles de la Russie, tandis que les États-Unis ou Israël affichent une forte proportion de dépôts en informatique et en technologie médicale. En France, ce sont les technologies du transport qui arrivent en tête, comme en Allemagne et en Suède, relève l’OMPI.

Si les demandes déposées ont totalisé 2,35 millions en 2012, environ une sur deux est validée par les offices nationaux et donnent lieux à un brevet. Plus d’un million de brevets ont ainsi été délivrés en 2012 dans le monde, dont 694.000 à des résidents du pays de la demande, et 439.000 à des non-résidents. Autrement dit des inventeurs qui protègent leur technologie en dehors de leur pays.

Lu dans la presse: Le Figaro


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus