Mousquetaires ! Le mot sonne comme une promesse de panache, de beaux coups d’épées et d’aventure. La nouvelle exposition du musée de l’Armée offre au grand public de redécouvrir, sur le mode de l’enquête et du jeu, les héros qui ont tant inspiré Alexandre Dumas, mais dont le rôle réel nous est mal connu, tant la fiction a fini par occulter la réalité historique de ces soldats au service du roi.

Fiction et réalité

Alexandre Dumas a incontestablement contribué à maintes vocations d’historien et popularisé, sur l’ensemble de la planète, des figures comme Mazarin et Buckingham. Richelieu, d’Artagnan ou le masque de fer n’auraient assurément pas accédé au statut de mythes mondiaux sans l’œuvre du romancier.

Une exposition sur les mousquetaires c’est donc, aussi et surtout, l’occasion de s’interroger sur les relations entre la littérature et l’histoire. Oscillant entre fiction et réalité, le parcours offre au visiteur une exploration du célèbre récit d’Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires. L’exposition joue du contraste entre la rareté des objets et des traces témoignant de la vie réelle des mousquetaires – corps de soldats à cheval créé en 1622 sous Louis XIII – et la profusion des représentations de ces derniers par les médias de masse. Car ces guerriers à casaque bleue et croix d’argent n’ont pas seulement inspiré la littérature, mais aussi le théâtre, le cinéma, la publicité, la bande dessinée ou encore, plus récemment, les jeux-vidéos. Ces représentations offrent autant de points de comparaison avec une vérité historique très éloignée de l’image du gentilhomme bretteur.

Le vrai du faux…

A cet univers littéraire répondent des images historiques, plus fidèles à la vérité des mœurs, des faits et des personnalités du temps. Tantôt spectateur, tantôt archéologue, le visiteur va à la rencontre du véritable d’Artagnan, de Louis XIII et de Richelieu, de l’intrigante Milady et du masque de fer… Sans oublier des thèmes et des épisodes historiques comme l’escrime, le siège de La Rochelle ou la Fronde. Il découvre la reconstitution des ferrets de la reine, due au cristallier Lalique, se voit proposer une ballade virtuelle dans les rues de Paris à travers le temps avec le plan Dumartagnan, ou est plongé dans l’univers de ces soldats à l’aide de dioramas grandeur nature, comme celui des tranchées du siège de Maastricht, où d’Artagnan trouva la mort en 1673.

Des prêts prestigieux

Mousquetaires ! propose un ensemble exceptionnel d’œuvres d’art, d’objets et de documents provenant des collections du musée et généreusement prêtés par des institutions françaises ou étrangères. Car, si les traces de la vie quotidienne de cette époque manquent souvent, Louis XIII, monarque fondateur du corps des mousquetaires, est après Napoléon Ier, le souverain le mieux représenté dans les collections du musée de l’Armée. Les portraits d’Anne d’Autriche et du duc de Buckingham par Rubens, respectivement conservés au musée du Louvre et au palais Pitti à Florence se font face pour la première fois, non loin de l’armure de Louis XIII et de pièces moins connues mais spectaculaires. Un kaléidoscope des multiples interprètes de d’Artagnan à l’écran répond à la seule gravure révélant les « vrais » traits du mousquetaire, et l’épée de pacotille brandie par Gene Kelly dans The Three Musketeers de Georges Sidney (1948) côtoie de bien réelles et meurtrières épées de duel.

Une exposition grand public

Sur le mode de l’enquête et du jeu, l’exposition offre une véritable plongée dans le monde sombre et plein d’intrigues des soldats du roi. Petits et grands y trouvent leur compte. Manipulation d’épées, parcours et animations destinées au jeune public, démonstration d’escrime et lecture du roman Les Trois Mousquetaires, concerts et cinéma, et enfin conférences et colloque sont au programme.

Et pour continuer l’aventure, un parcours est proposé à travers les pièces majeures des collections permanentes du musée comme les peintures murales de la salle royale, les armures de Louis XIII ou les tombeaux de Turenne et Vauban dans l’église du Dôme.


MOUSQUETAIRES
Musée de l’Armée-Hôtel des Invalides. Paris

du 2 avril au 14 juillet 2014


ÉCOUTER VOIR


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus