La Maison de la Vache qui rit dépasse le cap des 200.000 visiteurs.

Entièrement consacrée à l’histoire et à la saga de la célèbre vache rouge – une des marques les plus emblématiques de la mémoire collective française et l’une des plus proches de l’univers de l’enfance-, La Maison de La vache qui rit a ouvert ses portes il y a exactement 5 ans, le 21 mai 2009, sur l’emplacement même de sa première unité de production à Lons-le-Saunier dans le Jura.

S’affirmant tout à la fois comme lieu de référence de la mémoire de la marque et espace de réinterprétation de ses valeurs, La Maison de La vache qui rit a su imposer au cours de ses cinq premières années d’existence une image originale et décalée en tant qu’institution culturelle privée faisant la part belle à la découverte, à la curiosité, à la bonne humeur et au partage.

Suivant en cela les valeurs fondatrices du groupe Bel dont elle émane et de son fondateur, Léon Bel, qui a créé la marque en 1921, La Maison de La vache qui rit propose à tous les types de publics une programmation ludique et intergénérationnelle autour d’une collection permanente faisant revivre les grandes étapes d’une marque qui représente une des plus belles réussites agroalimentaires et marketing depuis 90 ans, aujourd’hui présente dans plus de 130 pays dans le monde.

Heureuse d’avoir dépassé en mai 2014 les 200.000 visiteurs, d’avoir été le premier musée en Franche-Comté à se voir décerner l’intégralité du Label « Tourisme & Handicaps » en 2013, La Maison de La vache qui rit a su imposer – au travers d’une quinzaine d’expositions temporaires et de très nombreuses animations – une programmation de grande qualité, mais accessible à tous.

Au cours des 5 premières années, La Maison de La vache qui rit s’est intéressée à la photographie (Robert Doisneau), à l’art contemporain (en collaboration avec Lab’Bel, laboratoire artistique du Groupe Bel), au design culinaire, à l’histoire de la publicité, au rapport entre l’art et l’industrie du jouet, à l’écologie et à l’architecture. La Maison a ainsi multiplié les collaborations avec de grandes institutions culturelles (Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Musée des Arts Décoratifs, Lieu du Design, etc.) mais également avec de jeunes talents qu’ils soient professionnels ou encore étudiants (École de Condé Paris, Haute École d’Art et de Design Genève).

La Maison présente jusqu’au 7 septembre prochain l’exposition « Les Constructeurs Insatiables » sur le plaisir de construire à mains nues des cabanes et autres structures éphémères dont la commissaire, Inês Moreira, a réuni pour ce projet de jeunes architectes français, portugais et néerlandais. En 2015, La Maison présentera « Bon Appétit » en collaboration avec la Cité des Sciences et de l’Industrie ainsi qu’une exposition consacrée aux animaux dans la publicité.


ÉCOUTER VOIR

— -))

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus