When the character, the hero of a novel, becomes your own twin…


La chronique littéraire d’Émile COUGUT.


Il y a au moins une vingtaine d’années qu’apparut, pour les adolescents, un nouveau genre de littérature : les livres dont le lecteur est le héros. Le principe est simple : à la fin de chaque chapitre, le lecteur se trouve à un croisement, il a plusieurs propositions, il choisit celle qui lui plait le plus et continue sa lecture en lisant le chapitre correspondant. Bien sûr quelque soit son cheminement, la conclusion est toujours la même. Ce genre existe encore, aussi bien pour les adolescents que pour les adultes. J’en ai même dans l’enfer de ma bibliothèque qui se lisent à deux voix : l’homme et la femme. De fait les variations dans ce genre sont infinies, le tout est de bien bâtir chaque cheminement dans le livre.

Pandora Reggiani dans son livre «L’Histoire d’amour dont vous êtes le héros » parodie quelque peu ce genre : il y a une série de courts chapitres, à la fin de chacun se trouvent des propositions pour aller directement à un autre chapitre, rarement à celui qui suit celui que vous venez de lire. Mais comme l’auteur le précise dans le prologue, on peut lire le livre « normalement », en lisant chapitre avec chapitre. Suivant les règles du genre, il y a bien un petit résumé et des propositions de chapitre pour continuer l’histoire, mais ces résumés sont le plus souvent des petites phrases humoristiques. Ainsi peut-on lire au chapitre « la minute avant » (le premier baiser) : « vous avez mangé de l’ail, c’est fichu pour cette fois ci ». De fait ce livre est une série de petites scènes, de situations avec très souvent des parallèles avec des films, des séries télé, des livres, qui se lisent indépendamment les uns des autres.

« L’histoire d’amour dont vous êtes le héros » est une longue liste d’échecs, de « lose » comme dit l’auteur. C’est loin d’être un essai sur l’amour, la difficulté de vivre à deux, la solitude des célibataires, les difficultés à rencontrer son double. Tous ces thèmes sont abordés de façon légère. A titre personnel, je ne peux écrire drôle, car je n’ai pas particulièrement ri à la lecture de ce livre (il m’arrive de franchement rigoler à la lecture de certains livres, quitte à me faire passer pour un débile très profond par les personnes qui sont à mes côtés). Je reconnais toutefois que c’est un livre d’humour, avec parfois des saynètes particulièrement réussies comme celle qui n’a aucun rapport avec le thème : « la sécurité sociale nouveau lieu de villégiature » !

A la lecture de la quatrième page de garde, on comprend le style de Pandora Reggiani, un style allègre, des phrases courtes, sans fioriture. Elle est en train de « monter » un one-woman-show » et il est vrai que chaque chapitre est à lui seul un sketch fait pour les planches et il n’y a pas grand-chose à changer dans chacun d’entre eux pour la scène, le texte peut faire un spectacle plus que plaisant à écouter.

Nous savons déjà que aurons grand plaisir à assister à son prochain spectacle

Emile Cougut


L’histoire d’amour dont vous êtes le héros

Pandora Reggiani

éditions Michalon. 15€


Illustration de l’entête : Pandora Reggiani. Photo Le Bien Public


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus