The renaissance of antique civilizations in Bagdad museum


Le Musée National d’Iraq vient de présenter jeudi 21 août au public deux galeries rénovées exposant des Antiquités hellénistiques. On se rappelle les pillages qui avaient affecté les lieux au moment de la guerre menée pour renverser Saddam Hussein en 2003. Les pillards avaient profité de la disparition de tous pouvoirs dans Bagdad livré à l’anarchie pour dépouiller du musée nombre de ses plus beaux trophées. Il semblerait qu’un grand nombre de pièces volées aient été récupérées depuis lors et un certain nombre d’entre elles, plus de 500, sont à nouveau exposées dans le musée.

Parmi les joyaux qu’on y peut admirer se trouvent notamment deux exceptionnelles statues découvertes sur le site archéologique de Hatra inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco : une statue du roi Sanatruq (140 -180 av JC) tenant à la main une palme, et une statue d’Héraklès sans tête, saisissant d’une main la dépouille du lion de Némée et de l’autre une massue. Le site archéologique d’Hatra est situé à environ 80 km au sud de Mossoul. Hatra fut une cité florissante et un centre religieux et commercial important entre le 3ème et 2ème siècle av J-C à l’époque de l’empire séleucide

Tandis que le musée retrouve certaines de ses oeuvres, pendant ce temps la bataille fait rage en Irak entre l’armée irakienne et les troupes du dit califat de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) qui a pris voila quelques semaines Mossoul, deuxième ville d’Irak. Les sites archéologiques s’ils devaient être occupés par la soldatesque de l’EILL risqueraient gros. Pour Liwa Smaysin, ministre irakien en charge du tourisme, de très nombreux sites archéologiques situés dans les territoires conquis par le «califat» sont menacés. Les barbares djihadistes de l’EILL ont déjà démontré leur fureur iconoclaste, ils ont récemment dynamité et détruit des mosquées chiites dont celle abritant la tombe la tombe du prophète Yunus (Jonas) ( Voir vidéo).

Pierre Alain Lévy et correspondant.


Illustration de l’entête: statues du roi Sanatruq et de sa famille. fouilles archéologiques d’Hatra


WUKALI 27/08/2014


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus