Frederick Forsyth’s great ability to transport his readers along with intelligence agencies tracking a dangerous islamist terrorist


A l’approche des grandes vacances, plus d’un cherche des livres qu’il aura le temps de lire tranquillement à la plage (enfin le plus tranquillement possible vu les quelques nuisances existant en ce lieu). Je ne puis que vous conseiller Kill List

de Frederick Forsyth, car non seulement vous passerez un bon moment autour d’une intrigue particulièrement bien menée, mais en plus vous vous instruirez. Vous allez découvrir des univers que les médias ne font qu’effleurer par intermittence tout en faisant preuve d’une méconnaissance totale de la réalité des milieux du renseignement et du fonctionnement des milieux terroristes.

On connaît bien Frederick Forsyth, cet auteur britannique, ancien journaliste, auteur de romans autour de la diplomatie et des services secrets dont les spécialistes en ces domaines soulignent la rigueur et la qualité de ses sources, de ses informations. Son dernier livre publié en France, L’Afghan, date de 2006, c’est dire le temps qu’il lui fallut pour réunir la documentation, vérifier ses sources, ses informations afin d’écrire Kill List. Et c’est ce que nous apprécions, des romans portant sur l’actualité, sur le fonctionnement de services (ici le renseignement, parfois la police) qui ne renferment pas des lieux communs, les fantasmes de l’auteur pour servir son intrigue, mais des faits réels, vérifiés et vérifiables.

Je ne vais pas déflorer le contenu de ce livre, je vous laisse le plaisir de le découvrir. Tout au plus je puis vous dire que cette histoire épouse parfaitement une des principales menaces mondiales, le terrorisme islamiste et les moyens que l’occident essaie de mettre en œuvre pour le combattre.

Un individu masqué se disant Le Prédicateur inonde la toile d’appels à la haine, au meurtre contre les « impies » en promettant le Paradis si on meurt en faisant le plus de victimes possibles. Les États Unis et l’Angleterre sont victimes de « loups solitaires », des individus apparemment ressemblant à « monsieur tout le monde » qui se sacrifient en assassinant des personnalités. Le but du héros, le lieutenant Colonel Christopher Carson, dit le Traqueur, est d’identifier cet individu et de l’éliminer. Pour ce faire il s’adjoint l’aide d’Ariel, un adolescent victime du syndrome d’Asperger, génie de l’informatique, car le prédicateur a su prendre assez de précautions pour empêcher de déterminer précisément non seulement l’endroit où il poste ses serments mais en plus a su tisser diverses histoires qui finissent par se réunir dans un final palpitant à suivre.

Après cette lecture, vous comprendrez mieux le fonctionnement des drones, la coopération entre les services de renseignement, la piraterie navale, les différentes notions du temps entre les occidentaux et les Somaliens, la collusion entre les Pakistanais et Al Kaïda, l’exploitation du net par des manipulateurs remplis de haine, les difficultés de lutter contre des individus pour qui la mort est une fin glorieuse, etc.

L’actualité de ces jours nous horrifie à juste titre, Frederick Forsyth nous donne des clés pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons à travers un roman palpitant, bien plus facile à lire, et à comprendre que les savants essais publiés régulièrement.

Émile Cougut


Kill List
Frederick Forsyth

Éditions Albin Michel. 22€

WUKALI 02/07/2015
Courrier des lecteurs: redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus