Timbuktu restored by UNESCO after its looting and sacking by islamists terrorists 3 years ago


Rappelez-vous les saccages de Tombouctou il y a trois ans ; aujourd’hui Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO rend hommage aux habitants qui ont permis la reconstruction des mausolées.

Oui, rappelez- vous, il y a trois ans déjà en 2012, les terroristes salafistes d’Ansar Dine alliés aux rebelles touaregs du MNLA investissent le Mali. Leurs colonnes motorisées s’attaquent à l’armée nationale malienne, massacrent, prennent en otages les populations, saccagent et détruisent le patrimoine monumental et religieux malien. Ils investissent la ville sacrée de Tombouctou dont ils entreprennent la destruction de ses mosquées, de ses bibliothèques précieuses et autres sanctuaires.

Le 10 janvier 2013 à la demande de la France et avec l’accord du président malien, le conseil de sécurité de l’ONU se réunit en urgence. Le 11 janvier François Hollande après avoir réuni un Conseil de défense, donne l’ordre aux armées françaises d’engager les combats en appui de l’armée malienne dans le cadre de l’opération Serval, qui « durera le temps nécessaire ».


La détermination française, le courage et la force de ses armées, l’abnégation exemplaire de ses hommes combattant dans un environnement hostile ( la température certains jours a atteint 70°, chaque homme portait un équipement personnel de près de 40kgs et devait boire entre 9 et 11 litres d’eau par jour !) ont réussi à défaire et vaincre un ennemi armé sur les stocks pillés dans les arsenaux libyens et déterminé à imposer la charia d’est en ouest de l’Afrique sahélienne. L’action diplomatique de la France et son engagement militaire auprès de ses partenaires maliens et africains ainsi que le soutien logistique apporté par des partenaires occidentaux ont eu raison et triomphé de l’alliance du MNLA et des salafistes d’Ansar Dine qui répandaient la terreur. Hommage !

Ce 18 juillet 2015 ce fut la fête dans les rues de Tombouctou, le maire de la ville et l’Imam de la grande mosquée Djingareyber au Cimetière des trois saints, El Boukhari Ben Essayouti, ont ainsi accueilli au milieu d’une liesse populaire la directrice générale de l’Unesco, Madame Irina Bokova, qui était venue rendre hommage aux habitants qui ont permis la reconstruction des mausolées. « Votre courage est leçon de tolérance, de dialogue et de paix, et une réponse à tous les extrémismes – il résonne bien au-delà des frontières du Mali, » a-t-elle déclaré. « Votre action pour sauvegarder les éléments essentiels de votre histoire, est la preuve que le Mali se relève, se rassemble et reprend confiance. »

En effet tous ces mausolées étaient non seulement des lieux de pèlerinage du Mali et des pays limitrophes, mais aussi constituaient une composante essentielle du système religieux dans la mesure où, selon la croyance populaire, ils étaient le rempart qui protégeait la ville de tous les dangers. Parmi ces mausolées, 16 sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Parmi ces 16 monuments, 14 ont été saccagés. Leur destruction a constitué une tragédie pour les communautés locales. L’importance de ces monuments a conduit le gouvernement malien à solliciter dès mai 2013 l’appui de partenaires extérieurs, notamment de l’UNESCO, en vue de leur reconstruction.

Visiblement ému, le maire de la ville a lors ce cette cérémonie d’hommage déclaré: «Par ma voix les communautés de la ville des 333 saints expriment leur gratitude envers l’UNESCO», quant à Madame N’Diaye Rama Diallo, ministre de la culture de l’artisanat et du tourisme du Mali, elle a souligné avec force que: «Le plus important n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever, et c’est précisément ce que représente cette reconstruction»

On se rappelle tous avoir vu dans les actualités télévisées de 2012-2013 des images des saccages et destructions commis par les islamistes dans les bibliothèques renfermant des manuscrits pluri centenaires et sacrés. Wukali y avait d’ailleurs consacré plusieurs articles (voir en bas de page). Samedi 18 juillet 2015, dans un des discours prononcés devant les représentants des communautés de Tombouctou, le rôle de la culture comme vecteur de paix a notamment été souligné : « Les manuscrits de Tombouctou sont l’or, l’argent et le pétrole de cette ville – quiconque aide à les protéger contribue à rehausser leur honneur, leur légitimité et leur dignité ».

Les travaux de reconstruction des mausolées ont été mis en œuvre par l’UNESCO, avec le soutien de nombreux partenaires financiers et techniques, au nombre desquels l’Union Européenne, la Suisse, la Norvège, la France, et les équipes de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

La visite de Tombouctou par la Directrice générale de l’UNESCO s’inscrit dans le cadre de la campagne Unis Pour Le Patrimoine (Unite4Heritage) lancée à Bagdad, (Iraq), le 28 mars 2015 pour contribuer à soutenir le patrimoine là où il est menacé par le sectarisme et la violence, et c’est rien de le dire !

Pierre-Alain Lévy et Sabine Roger Vigier correspondante spéciale pour WUKALI

Avec nos remerciements à Agnès Bardon du service presse de l’Unesco pour son efficace et sympathique entregent


Articles sur le Mali parus dans WUKALI

Le patrimoine culturel et architectural du Mali

[Mali, un pays dévasté par les barbares
->http://www.wukali.com/MALI-un-pays-devaste-par-les-barbares-853?var_mode=calcul#.Va1WpManqEQ]

L’école est paralysée dans le nord du Mali

Les dommages causés au patrimoine culturel de Tombouctou sont plus sérieux que prévu d’après une mission de l’UNESCO

Tombouctou fait l’objet d’un accord pour la restauration de son patrimoine

Discours de François Hollande au Louvre pour la défense du patrimoine archéologique

L’UNESCO apporte une aide d’urgence au Mali

Début des travaux de reconstruction des mausolées de Tombouctou


WUKALI 20/07/2015
Courrier des lecteurs: redaction@wukali.com

Illustration de l’entête: © UNESCO/Emmanuelle Hernandez. Alassane Hasseye (Chef des maçons) et Serge Daniel de RFI devant Mausolée Ben Amar.


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus