Forewords about next 2016 Easter Music Festival in Aix en Provence


Le Festival de Pâques d’Aix en Provence, 4ème édition 2016, est dans les tubes ou plus exactement sur les cordes; l’enthousiasme et le talent de deux hommes : Renaud Capuçon, violoniste et Dominique Bluzet, directeur du Grand Théâtre de Provence, le soutien affiché du groupe Crédit Mutuel-CIC, partenaire fondateur, ont conduit à la création d’une nouvelle manifestation musicale européenne majeure pour la musique classique. Avec l’entretien que nous a accordé Renaud Capuçon, nous vous en présentons une programmation détaillée

Pour cette quatrième édition, le violon sera à l’honneur avec 14 violonistes
de renommée internationale : Renaud Capuçon, Daniel Hope, Pinchas
Zukerman, Maxim Vengerov, Isabelle Faust, Anne-Sophie Mutter

21 concerts, dans 5 lieux de la ville, près de 700 artistes invités ont rendez-vous pour cette édition 2016.


Film édition 2015_programmation 2016 par Festival_de_Paques

De retour à Aix, Renaud Capuçon semble visiblement heureux. « J’ai l’impression d’avoir quitté ces murs hier ! » Commente t-il depuis le Grand Théâtre de Provence. « Cela prouve que je me sens bien ici. »

Le violoniste, également directeur artistique du festival lève le voile sur cette quatrième édition. Son avis éclairé sur la programmation :

– Le mardi 22 mars au Grand Théâtre de Provence le festival ouvre le bal avec L’orchestre du festival de Budapest « qui possède une patte très particulière » en proposant la troisième symphonie n°3 en ré mineur de Mahler, l’une des plus belles du compositeur. « Nous traçons une route vers les intégrales des symphonies de Mahler. Nous avons déjà proposé la sixième, la neuvième, la première et nous continuons notre marche, néanmoins pas préméditée, vers une intégrale des symphonies de Mahler. »

– Le 23 mars au théâtre du Jeu de Paume

Au programme un concert qui incarne à merveille un hommage à Yehudi Menuhin.
« Daniel Hope, au violon, sera accompagné de Sébastian Knauer au piano. Yehudi Menuhi a joué ou créé ces pièces. Elles lui sont extrêmement proches. Des œuvres pour certaines peu connues, comme la sonate pour violon et piano de William Walton, ou encore l’impromptu concertant en sol bémol majeur de Georges Enesco. »

Au programme encore : sonate N° 4 en ut mineur BWV 1017, Kaddish de Maurice Ravel, Sonate en fa majeur de Felix Mendelssonhn.

– Le mercredi 23 mars au Grand théâtre de Provence

Hélène Grimaud revient au Festival de pâques avec la Camerata de Salzbourg dirigée par Louis Langrée. Elle jouera le concerto de Ravel, une œuvre qu’elle affectionne particulièrement. « La Camerata de Salzbourg est un petit bijou, l’un des meilleurs orchestres de chambre au monde » Au programme également la symphonie n°4 en ut majeur « Jupiter » de Mozart. « Voilà un pont entre Salzburg et Aix-en-Provence qui n’est pas tout à fait anodin, car comme vous le savez, le lien est ténu entre les deux villes. Salzbourg propose depuis de nombreuses années deux festivals, un en été et un autre à Pâques. »

– Le jeudi 24 mars 2016 Théâtre du Jeu de Paume

Concert génération@aix autour de Brahms.

« Nous avons le plaisir d’accueillir anglais Stephen Kovavevith, une des figures majeures du piano. Il sera entouré de jeunes musiciens, et c’est du reste le principe même de ces concerts « génération@aix : de jeunes musiciens déjà habitués à se produire sur scène, accompagnent un mentor. »

Johannes Brahms : Quatuor pour Piano et cordes n°3 en ut mineur, op 60 et le Quintette pour piano en fa muneur op 34.

– Le jeudi 24 mars au Conservatoire Darius Milhaud

L’aventure «Brahms » se poursuit avec des œuvres rarement proposées. «Il faut avouer que c’est toujours un peu compliqué de réunir six solistes pour répéter et jouer des œuvres de Brahms. Nous aurons toutefois ce soir-là six musiciens qui ont l’habitude de jouer ensemble : Véronica et Clémens Hägen, Christoph Koncz, second violon au philharmonique de Vienne, et enfin Gérard Caussé, l’une des plus grandes figures de l’alto mondial qui vient pratiquement chaque année à Aix. Pour finir, mon frère Gautier et moi-même.»

Brahms : Sextuor à cordes n°1 en si bémol majeur op 18 et Sextuor à cordes en sol majeur n°36

– Le vendredi 25 Mars au conservatoire Darius Milhaud

Les Variations Goldberg de Bach, une œuvre mythique qui est le plus souvent proposée au piano. « Le public aura la possibilité d’écouter une version pour trio à cordes qui a été transcrite par Dmitry Sitkovetsky. « J’ai eu le plaisir de la jouer de nombreuses fois. Alina Pogostkina au piano, Laurence Power, alto, Daniel Müller Schott, violoncelle, trois musiciens extraordinaires monteront cette œuvre exclusivement pour nous. On dit souvent que Bach est le plus grand des compositeurs. Je le pense vraiment, et lorsqu’on entend cette transcription pour cordes, on réalise à quel point cette transcription est magistrale. »

– Le 25 mars au Grand Théâtre de Provence

Bach, la Passion selon Saint-Jean. « Cette année cette passion a été confiée à un jeune ensemble, Musica Saeculorum dirigé par Philipp von Steinaecker, encore assez peu connu. Assistant de Sir John Eliot Gardiner, il était violoncelle solo du Mahler Chamber. Ce jeune chef est absolument formidable. »

– Le samedi 26 mars 2016 au Théâtre du Jeu de Paume.

Il y a eu des bonnes surprises dans les annulations de l’année dernière. Kit Armstrong a remplacé au pied levé Krystian Zimerman. « Ce fut une révélation et nous avons eu envie de l’inviter de nouveau. Pas seulement pour le remercier, mais très égoïstement pour le réentendre ! Il jouera Bach, mais aussi des pièces de sa composition car il est également compositeur. C’est probablement l’un des musiciens et l’un des cerveaux les plus impressionnants que j’ai rencontrés dans ma carrière. »

Carl Philipp Emanuel Bach : Freie Fantasie en fa dièse mineur H300/WQ 67
Kit Armstrong : Drei Impressionen für die linke Hand Miniaturen
Jan Pieterszoon Sweelinck, Variationen über Mein Junges Leben hat ein End.
Johann Sebastian Bach : Partita n°6 en mi mineur BWV 830

– Le 26 mars au Grand théâtre de Provence

Le baryton Thomas Hampson, une légende du chant actuel se produira avec l’Orchestre de La NDR de Hambourg dirigé par un jeune chef Krzysztof Urbanski. « Vous verrez son portrait un peu partout durant tout le festival. Il est en quelque sorte notre emblème pour cette année. Il dirigera entre autres la 10e symphonie de Chostakovitch une œuvre imposante, Till l’espiègle de Richard Strauss, et Lieder extraits de Des Knaben Wunderhorn (Le Cor enchanté de l’enfant )de Gustav Mahler
.
– Dimanche 27 mars à la cathédrale Saint-Sauveur

Grand concert pour les aixois avec le Malher Chamber Orchestra et David Fray au piano. Deux concertos de Bach au programme. Renaud Capuçon connait David Fray depuis longtemps cependant les deux musiciens jouent ensemble depuis peu. « Je suis très impressionné par son évolution. Il joue Bach comme peu de musiciens aujourd’hui ».
Concerto pour Clavier n°1 en ré mineur BWV 1052 et Concerto pour clavier n°4 en la majeur BWV 1055

– Dimanche de Pâques au Grand théâtre de Provence

Yo-Yo Ma jouera cette année deux suites de Bach. « Après l’entracte nous formerons un trio avec Nicholas Angelich au piano et moi-même au violon. Nous proposerons le trio pour piano et corde de Johannes Brahms, une œuvre phare du compositeur et je suis très heureux et à la fois excité de jouer avec Yo-Yo Ma. Nous nous connaissons depuis plus de 20 ans mais c’est la première fois que nous nous produirons ensemble. Là encore il s’agit d’une exclusivité pour le festival. »

Bach,Suite pour violoncelle seul n°1 en sol majeur BWV 1007, Suite pour violoncelle seul n°5 en ut mineur BWV 1011, Brahms : Trio pour piano et cordes n°1 en si majeur op 8.

– Le 28 mars. Grand théâtre de Provence

Soirée en hommage à Henri Dutilleux programmée uniquement pour le festival. «Peu de scènes peuvent offrir dans le même concert deux concertos de Dutilleux – concerto pour violoncelle, joué par mon frère Gauthier, concerto pour violon joué par moi-même- et en deuxième partie le Double concerto de Brahms. Sur scène l’Orchestre du Mariinski avec Valéry Gergiev. Au programme le Prélude de l’après-midi d’un faune de Claude Debussy et en deuxième partie, le Prélude de Lohengrin de Wagner.
Ce sera un concert fleuve. J’ai eu la chance de travailler avec Dutilleux et je suis heureux de pouvoir lui rendre hommage avec Valéry Gergiev. Dutilleux avait une grande admiration pour Valéry Gergiev.
»

Mardi 29 mars théâtre du Jeu de Paume

Emmanuel Pahud, flûte solo du Philharmonique de Berlin. « Ce musicien m’a réellement fait aimer la flûte. Il jouera l’intégrale des Quatuors pour flûte de Mozart et sera accompagné de trois autres musiciens du Philharmonique de Berlin, dont Stéphan Koncz au violoncelle, le frère de Christoph Kontz, soliste au Philarmonique de Vienne. Une famille qui connaît un certain succès ! C’est impressionnant d’avoir dans une même famille un membre soliste au Philharmonique de Vienne et un autre au Philharmonique de Berlin. »

Mardi 29 mars au conservatoire Darius Milhaud

Place de nouveau au violon avec Pinchas Zukerman, une autre grande figure de cet instrument. Un concert très classique. « L’artiste proposera une sonate de Mozart, de Beethoven et de Brahms. Je suis particulièrement heureux d’accueillir Pinchas Zukerman , précise le violoniste. J’ai en mémoire tous ces disques car je le suis depuis l’âge de 10 ans. »

Mozart : sonate n°18 en sol majeur KV 301, Beethoven: Sonate pour violon en mi bémol majeur op 12 n°3, Brahms : Scherzo de la Sonate F-A-E, sonate pour violon et piano n°3 en ré mineur op 108.

– Mercredi 30 mars 2016 au Grand théâtre de Provence

Isabelle Faust, violoniste, connaît déjà un immense succès en France. «Elle sera accompagnée par le Mahler Chamber Orchestra dans un programme très original : concerto de Mendelssohn, un concerto phare du répertoire et également d’autres œuvres moins connues comme les Hébrides de Mendelssohn, l’Art de la flûte de Bach ou encore une Fantaisie en do majeur pour violon de Robert Schumann. C’est une oeuvre que j’adore tout particulièrement et que peu de gens connaissent. Le compositeur l’a écrite juste avant de mourir. Elle est très rarement jouée.»

Jeudi 31 mars 2016 au théâtre du Jeu de Paume

Paul Lewis. « Ce pianiste anglais est un musicien complet. Le programme qu’il propose est très classique avec Schubert, Sonate pour Piano en si majeur, Liszt Après une lecture du Dante, Fantasia quasi sonata, Brahms: quatre balades. Paul Lewis, tout comme Kit Armstrong est un autre disciple d’Alfred Brendel. »

– Jeudi 31 mars au conservatoire Darius Milhaud

Portrait Pierre Boulez qui a fêté ses 90 ans en 2015. «Pour cet hommage, le public pourra écouter des œuvres emblématiques pour piano et pour violon : Anthemes II pour violon et électronique, interprétée par Michael Barrenboim (violon) et l’informatique musicale IRCAM. Au programme encore Incises pour piano par Bertrand Chamayou. Nous avons demandé à Mathias Pintscher, successeur de Pierre Boulez, de créer trois pièces pour violoncelle et piano (création mondiale du cycle).»

– Vendredi 1er avril au théâtre du Jeu de Paume

Telemann, Bach et Haendel avec Sol Gabetta (violoncelle) et Il Giardino Armonico. « Cette violoncelliste, d’origine argentine, fait partie de la génération montante, au programme les concertos brandebourgeois de Bach et le concerto Grosso en fa majeur de Haendel. »

– Vendredi 1er avril au Grand théâtre de Provence
L’Orchestre National de Lyon avec Léonard Slatkin et Daniil Trifonov

« Trifonov a donné ses premiers concerts en France, à Aix, la première année du festival. On se souvient de ce concert mémorable où Brendel à la fin du festival est allé chaleureusement féliciter le pianiste. Cela fait partie des moments magiques que l’on vit ici au festival. »

– Samedi 2 avril église du Saint Esprit

Mélodies françaises avec la Maîtrise de Radio France et Sofi Jeannin « C’est l’une des meilleures maitrises au monde » -. Au programme César Franck: Les danses de Lormont, La chanson du Vannier, Premier sourire de mai, Gabriel Fauré : le ruisseau, Tantum Ergo, Maria, Mater Gratiae, Cantique de Jean Racine, Hector Berlioz : La Mort d’Ophélie, extrait de Tristia op 28 n°2, Claude Debussy : Salut Printemps, Cécile Chaminade : Les pêcheurs, Les feux de la Saint-Jean

– Samedi 2 avril à 20h 30 au Grand théâtre de Provence

Les Quatre saisons de Vivaldi et le Double Concerto de Bach avec Anne-Sophie Mutter. « La violoniste a créé un ensemble, le Mutter Virtuosi, avec une douzaine de jeunes musiciens qu’elle soutient. Au programme encore deux œuvres contemporaine d’André Prévin et Krzysztof Penderecki. C’est passionnant d’avoir dans le même concert deux « tubes » que sont les oeuvres de Bach et de Vivaldi, et deux œuvres de compositeurs contemporains. Anne-Sophie Mutter a été l’une des premières, avec Gidon Kremer, à avoir intégré la musique d’aujourd’hui dans leurs concerts. »

– Dimanche 3 avril 2016 au Grand théâtre de Provence

Carte blanche à Renaud Capuçon avec un concert intitulé Pour Ivry Gitlis . « Le musicien a aujourd’hui plus de 90 ans mais il garde une âme d’un jeune homme de 20 ans. C’est un violoniste exceptionnel. Ce concert est pour lui. Sans doute jouera-t-il un peu… et parler aussi, car il adore raconter des histoires ! Nous avons invité des musiciens qu’il aime : Martha Argerich, Kathia Buniatishvili, Maxime Vengerov, Guillaume Chilemme, Adrien La Marca, Edgar Moreau … et Renaud Capuçon de conclure :

«Je vous réserve une surprise! J’ai invité un jeune violoniste de 14 ans dont je ne vous dévoilerai pas encore le nom ! C’est un musicien extraordinaire. J’aime cette idée d’avoir sur scène un très jeune violoniste, le Vengerov de demain ! Le programme de cette carte blanche est aussi est une surprise. Non pas parce que nous n’avons aucune idée de ce que nous voulons faire mais vu la qualité du plateau, on va sûrement convaincre le public de venir, sans avoir à lui donner le programme ! »


Teaser Festival de Pâques 2016 par Festival_de_Paques

Nul doute, voici un festival qui sera très festif et original.

Pétra Wauters


Quatre Master classes seront proposées au Conservatoire de musique dont une première Master class sur la direction d’orchestre. Louis Langrée sera présent avec des musiciens de la Camerata de Salzbourg. Une autre Master classe liée au piano avec Stéphan Kovacevitch, une autre au violoncelle avec Sol Gabetta et enfin, Yvry Gitlis au violon.

Autre moment fort de cette 4 ème édition, une copie d’un stradivarius de 1713, nommé le Sancy, violon joué par Yvry Gitlis, sera remis à un jeune musicien méritant. L’instrument est créé par le luthier Pierre Barthel. Chaque année, le célèbre luthier réalise un instrument de musique qui est offert à la fin du Festival à un jeune musicien du Conservatoire. Un violon en 2013, un Alto en 2014, un violoncelle en 2015. Les jeunes gens sont ensuite invités à se produire ensemble sur scène.


WUKALI 22/10/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com
Illustration de l’entête: Iván Fischer dirige le Budapest Festival Orchestra


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus