Unanimité d’un jury pour le choix d’un équipement culturel, le Conservatoire à rayonnement régional de Rennes (CRR), cela n ‘est pas si fréquent et c’est ce que relate Le Moniteur de l’architecture.fr.

Un bel équipement au coeur d’un quartier populaire, le quartier de la Biosne. Le bâtiment c’est vrai a des airs de la Philharmonie de Berlin. Il s’élève sur quatre étages et de 4487 m2 de surface de planchers. L’agence Tetrarc est mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre composé également de Grontmij-Isateg, du cabinet Lemonnier, de Soderef Développement, de l’Atelier Rouch et Architecture et Technique.

Avec son toit en courbe dans un quartier à la géométrie très cubique, le conservatoire sera un repère architectural. Sa visibilité sera manifeste et s’inscrit dans une stratégie de reconfiguration urbaine. Malgré les contraintes budgétaires draconiennes ( la ville a du diviser par deux le budget avec un programme réparti sur deux pôles), le bâtiment a de l’allure.

Il dispose ainsi d’un auditorium de 300 places qui sera habillé de panneaux de bois dont la géométrie rappellera un motif fractal. Ce dispositif acoustique sera complété de rideaux tissés épais, dissimulés en bordure du plafond par travées de trois mètres, qui permettront de modifier les caractéristiques acoustiques de la salle en peu de temps et sans manipulation de matériel.

Le budget est arrêté à 19,8millions € TTC (valeur mai 2015) dont 14,2 millions de travaux et 2,3 millions TTC d’honoraires de maîtrise d’œuvre.

L’art est bien a sa place au coeur de la cité et remplit son rôle premier

P-A L


WUKALI 26/05/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus