Mutual artistic hugs between MoMA New York and Paris, an exhibition to be seen at Fondation Louis Vuitton


Le vaisseau de la [**Fondation LVMH*] comme un navire d’origamis de lumières posé entre Neuilly et le jardin d’acclimatation, accueille le [**MomA*], éponyme du musée d’art moderne de New York.

Malgré le temps de saison, l’exposition attire. De nombreuses œuvres sont présentes avec un parcours historique du MomA : quand, qui pourquoi.

[**Novembre 1929*], le Museum of Modern Art ouvrait ses portes de la passion des [**Ladies Bliss,*] [**Quinn Sullivan*] et [**Rockefeller*]. Dès le début la raison d’être de cette institution est de concilier : être de son temps et être un gardien de ce temps artistique.

Mais alors cet établissement vit un dilemme permanent : repérer et choisir les œuvres modernes qui s’inscriront dans le temps comme indicatrices d’art, l’obligeant à une transformation et une remise en question continue.

90 ans plus tard le MomA de New York va connaître une extension architecturale. C’est pourquoi quelques mois avant la nouvelle ouverture, l’exposition « Etre moderne : le MomA à Paris » a un sens.

En effet, vous arrivez sur « Le Baigneur » de[** Paul Cézanne*] (1885) suivi de [**Picasso*] ou [**Giorgio de Chirico*] et sa « Gare de Montparnasse » (1914) ou « Les poissons rouges » d’[**Henri Matisse*]. |center>

Oui, le choix de [**Paris*] était judicieux.
Oui, la [**Fondation LVMH*] était tout indiquée. Ce bâtiment entre ville et nature, entre art et modes.

[**Duchamp, Hopper, Brancusi, Magritte, Dali, Man Ray, Mondrian, de Kooning, Rothko, Pollock, Jasper Johns, Warhol, Lichtenstein, David Hammons*] ou [**Mark Bradford*] et bien d’autres. Tous y sont magnifiques, incontournables presqu’une obligation de trainer ses enfants, ses proches, voir ces œuvres du XX et XXIème siècle.

C’est en discutant avec une amie dans les dédales du vaisseau de[** Bernard Arnault*] que je perçois le sens du projet.

Oui l’exposition est fantastique cependant comment en parler sans en faire un catalogue de la formidable collection d’œuvres.

Juste en les oubliant. Parler de ces œuvres essentielles est redondant.

Le coffret, l’emballage, comme l’art japonais le Furoshiki, fait plus que son effet. Il est lui aussi œuvre en tant qu’acte de son temps et rupture avec l’histoire.|center>

Le MomA de New York a débuté de par la volonté de trois trustees, qui a force de « nez » pour les artistes en devenir, n’avaient plus assez de murs pour les accrocher.

L’art cela se partage, cela se communique.

Le MomA nait. Il faut alors un lieu
Le MoMa louera alors un appartement puis un autre, une maison jusqu’à acquérir le bâtiment dans Manhattan de 11 000m2
En [**2019*], il ouvrira une extension dans la tour de 6 étages de l’American Folk Art Museum.
|left>

La [**Fondation LVMH*] date de 2014 et s’étend également sur 11 000m2.
Ce bâtiment créé par l’architecte [**Franck Gehry*], mérite, lui aussi, sa visite tout comme le MomA, ou le Guggenheim à New York.

Oui, les artistes présentés sont installés dans un si joli écrin.
Bien plus qu’être vues, connues, les œuvres méritent d’être savourées, dégustées.
[**Suzanne Pagé*] et son équipe ont su nous offrir une scénographie harmonieuse.
Bravez le froid, la pluie et la file d’attente, passe vite au fur et à mesure qu’on se laisse emporté par la promenade artistique.

Ce n’est pas une visite, c’est une expérience au travers l’art moderne qui y est proposée ici.

[**Jérôme Pilleul*]|right>


Illustration de l’entête: Persistance de la mémoire. Salvador Dali. (1931) MoMa N-Y. Huile sur toile 24,1cm x 33 cm.


[(


– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 25/01/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus