Love, crime and corruption in Cuba before Castro, a brilliant novel

« La misère est-elle moins forte au soleil ?  » Même s’il fait soleil dans les Asturies, la misère y est si forte, que pour la fuir, en cet année 1947, Patricio part à Cuba avec son baluchon. Heureusement que le jeune homme est débrouillard, doté d’un bagout et d’un toupet à toute épreuve. Soit, Cuba, la Havane est une île, une ville colorée, à la végétation luxuriante, aux parfums inconnus en Espagne. Mais la misère reste la misère, elle côtoie le luxe, la richesse, l’argent qui coule à flot. Cuba à cette époque est la capitale mondiale de la mafia, la corruption est partout, seule la force a force de loi.
Dans cet univers, Patricio arrive a trouvé sa place, il commence, grâce à ses deux amis qu’il se fait dès son arrivée, par être cireur de chaussures, vendeur de billets de tombola, puis commis, homme à tout faire, dans le temple du luxe de la Havane, le grand magasin El Encanto qui rivalise avec les plus belles enseignes parisiennes. C’est l’Enseigne de la havane où on peut croiser aussi bien [**Sinatra*] qu'[**Ava Gardner*]. Patricio apprend vite, monte tous les échelons malgré la jalousie de certains. Il est attiré par la belle Nelly, la liftière de l’établissement qu’il ne laisse pas indifférent, jusqu’au jour où… Jusqu’au jour où il porte les yeux sur la belle Gloria. C’est le coup de foudre immédiat. Mais voilà, Gloria n’est pas n’importe qui, c’est la femme de César Valdés. Ce dernier est un des principaux barons de la mafia cubaine. C’est un homme sans aucun scrupule dont l’ascension s’est faite sur une multitude de cadavres, et il ne fait pas bon de le contrarier car c’est généralement la mort qui est au bout. C’est un homme violent, plus que misogyne, pour lui les femmes sont des objets dont il se sert, aussi bien les danseuses de son night-club, que son épouse. C’est pour lui une belle plante qu’il exhibe pour montrer sa puissance. Il s ‘est marié avec elle quand elle n’avait que 13 ans après avoir « forcé » les parents de Gloria d’accepter cette union. Gloria est malheureuse, surveillée continuellement par sa belle-sœur qui accepte la cage dorée bâtie par son frère car elle peut dépenser sans compter. Pour autant, à bien des niveaux, elle est aussi une victime de César. Heureusement Gloria a sa fille Daniela qui lui permet de supporter son enfer quotidien.

C’est un amour platonique qui s’instaure entre Patricio et Gloria, jusqu’au jour où… Tout va s’accélérer, face à la menace que représente César les deux amants vont se sacrifier pour se protéger l’un l’autre.

Patricio est obligé de fuir Cuba, mais revient à la Havane quand il a compris le secret de Gloria (secret, vite compris par Daniela). Arrive la révolution et la terrible vengeance de César qui va provoquer une nouvelle fuite pour Patricio.

Ce n’est que bien après, en 2005, à Madrid que ce drame va connaître son ultime dénouement.

Soit, il y a deux personnages, une belle histoire d’amour, un univers étouffant, mais il a surtout en arrière plan, ce grand magasin, véritable personnage, lieu privilégié des amours de Gloria et de Patricio qui les protège mais qui finit par payer sa loyauté. Et puis il y a Cuba, le Cuba d’avant le castrisme, le Cuba éternel, chaud, chatoyant, avec son zeste de magie, sa pauvreté, sa rage de vivre coûte que coûte.

Le rendez-vous des élégantes est un livre remarquablement bien écrit. C’est le premier roman d’une des scénaristes espagnoles les plus brillante de sa génération. [**Susana Lopez Rubio*] a su éviter le piège des émotions faciles. On est très loin des romans à l’eau de rose. Tout est subtile, même la fin qui ne tient non sur un « deus ex machina » plus ou moins improbable, mais sur la subtile fragrance d’un parfum disparu. C’est dire toute la subtilité, toute la sensualité qui émanent de ce livre.

Vivement le prochain roman de Susana Lopez Rubio !

[**Félix Delmas*]


[**Le rendez-vous des élégantes
Susana Lopez Rubio*]
éditions Presse de la Cité. 21€50


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Retrouvez toutes les critiques de LIVRES parues dans WUKALI

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter !

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 15/06/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus