Laughter is the tonic, the relief, the surcease for pain. (Charlie Chaplin)


Commandeur au Casino de Paris : quand le client part avec la banque !
C’est bien un spectacle le dimanche après midi car avec la vie qu’on mène (entre le job des deux et les loulous) la semaine c’est no way !
Le dimanche c’est sympa, ça nous laisse le temps de faire une séance de Pilates le matin puis de faire nos courses de vrac pour la semaine chez « Beau c’est bio » avant de passer au dernier Leroy Merlin Appart aux Batignolles. Merci Patrick pour l’info ! Un smoothie épinard gingembre en attendant de déjeuner autour d’un taboulé de chou-fleur pomelos.

Et puis ensuite, atelier pâte à sel avec Abelard et Isis. Quant à Côme et Ferdinand, ils se préparent à jouer à Fornite à notre départ. Ils sont trop contents de rester tous les 4 ensemble sans nous. Ils sont si mignons !

On prend le vespa, et zou 10 mn on y est on a le temps de faire un petit tour dans Paris il fait si beau. Arrivée au Caz’ on attend. Et puis [**Clara Luciani*] à fond. Sous mon sein la grenade. On l‘avait connue toute gamine en Corse, trop sympa !

Quant à lui, on l’avait quitté avec une altermondialiste, un camionneur libidineux et alcoolique et puis il y avait Josiane, Micheline et Jocelyne sur Europe 1 le matin. Le revoilà gueule d’ange, rond amical, le copain sympa du « Beau c’est bio » quoi !.
Une surprise, on pensait voir que des « vieux » le dimanche au[** Casino de Paris*]. Mais presque des jeunes, stan au pied, jean brut. Enfin des jeunes. Comme l’auteur de ce papier et l’artiste. Les jeunes ont quand même déroulé du câble…


Et puis…. Ça démarre. On bascule. On ravale sa barbe d’Hipster. Les 10 premières minutes littéralement pliés en deux. Les bobos ont le papier peint décollé. Ca attache au fond [**Commandeur*] ; ça fouette comme un bon clacos. Ca pique comme un sandwich merguez à l’Harissa. Mais sans ? La vie ne vaut rien.

Entre le gratin de quinoa en Scholl des bobos du 9ème qui doivent se réveiller : « c’est la toussaint dans vos vies les gars…vous venez me voir un dimanche alors que les jours rallongent »

Un moment fort avec le biker de la porte d’Orléans qui a trop abusé de sauce Roquefort d’Hippopotamus, sa femme coiffée comme [**Bonnie Tyler.*] « Jojo pourquoi t’es parti ! Que je t’aiiiiimeuh ».

Un autre autour des Gilets jaunes : « ce n’est par ce que certains sont morts pour la liberté d’expression qu’ils faut donner son avis tout le temps ». Une différence avec la Corée du nord ? « ils ont un avis mais ne le donnent pas ; nous on n’a pas d’avis mais on le donne tout le temps. »
[***]
Un moment « fouilloullouille » sur les Vosges. Un passage par la Télé des années 70-80. [**Annie Cordy*] qui chante Chaud Cacao c’est Avatar mon pote. Plains toi de tes 654 chaînes, du replay et de Netflix. « Mais qu’est-ce que c’est con un con ! »
Certes très générationnel, on aime, certains détesteront, nous on adore !

Merci monsieur !

**Jérôme Commandeur*] au [ Casino de Paris jusqu’au 19 avril.

[**Jean-René Le Meur*]


[(

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 08/04/2019

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (even if you don’t write French but only English, we don’t mind !)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus