Accueil Livres, Arts, ScènesLivres Dernier opus d’Alain Damasio « Les Furtifs »

Dernier opus d’Alain Damasio « Les Furtifs »

par Jérôme Pilleul

Depuis 2004 Alain Damasio s’illustre dans les écrits de fiction et d’imaginaire tels : La Horde du Contrevent, La Zone du Dehors ou Aucun souvenir assez solide. Voici maintenant Les furtifs.

Ici, le futur ne s’inscrit ni à New York ni à Los Angeles comme souvent dans les films hollywoodiens, ni dans l’espace ni sur Mars, n’en déplaisent à Elon, Jeff ou autre Richard. Chez Alain Damasio, c’est en France qu’il imagine le futur. Un avenir « dataïsé » certes, où les collectivités locales puis les systèmes gouvernementaux ont été supplantés par des structures privées et commerciales.

Les humains selon leurs moyens, leurs castes ont accès à divers choix, diverses possibilités. Bagués à la technologie, ils sont alors suivis mais aussi stimulés et nourris d’informations plus ou moins vraies à l’enrichissement variable. La paix sociale serait alors dans cet axiome : tracée, reconnue, apaisée.

Dans ce cadre qui semble sombre et prophétique, il y a des rebelles. Il y a toujours des rebelles. Mélange de punks, écolos anarchiques tout étant adeptes des disciplines dites hors de contrôles : ulm, ailes volantes, graffitis…

Comme souvent les rebelles ne font pas le poids contre un système économique adopté par la majorité. C’est peut-être la vision ironique de la politique ou de la démocratie (qui devient dictature) par l’auteur ? Dans tout cela il y a les furtifs. Ceux qui prônent la fuite, le mouvement perpétuel, l’instabilité continue, la créativité hasardeuse. C’est donc par cette brèche développée par une petite fille et ses parents que les ondes de choc vont se rependre pour que petit à petit le face à face se joue : entre l’ordre, la sécurité, la surveillance et le vivant.

Alain Damasio propose un duel entre cette paix, cette tranquillité atone, muette et le désordre apparent à la recherche de l’harmonie comme cela peut apparaitre dans la nature ou les rapports humains.

En parallèle de sa trame et ses questions philosophiques, Alain Damasio propose une écriture à plusieurs rythmes à plusieurs tonalités et plusieurs voix. Il va chercher des protagonistes aux styles et caractères différents et leur donnent la main, sa main pour écrire des passages, des chapitres comme on le ferait en échangeant avec plusieurs personnes qui raconteraient l’histoire qu’ils vivent ensemble.

Avant cette rentrée, en lisant Les furtifs d’Alain Damasio vous aurez des questions vis à vis de la technologie, de notre asservissement volontaire à leurs contenus en contrepartie de données constantes sur nos vies. Mais vivons-nous mieux ? Sommes-nous plus heureux ? Et surtout quel est notre rapport à l’environnement qui nous entoure ? Vous avez lu cette brève vous pouvez alors vous déconnecter et entamer ce roman. « C’est déjà ça » comme le dirait un des personnages de ce roman.

Les furtifs
Alain Damasio
éditions Folio. 11€50

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus