Voilà précisément deux-cent ans qu’est né Franz Lizt le 22 octobre 1811 dans une petite ville de ce qui autrefois se nommait l’empire Austro-Hongrois.

Élève de Czerny à Vienne, il débuta dès l’âge de 12 ans comme concertiste. Célébré de son vivant et avec Chopin comme un des plus grands interprètes du piano romantique, il fut un personnage sympathique et de la meilleure sociabilité avec ses contemporains. Il fut un compositeur brillant, prolixe, inspiré, un pianiste fougueux et admiré, un maître incontesté du piano ( Etudes transcendentales).

Georgy Cziffra interprète l’Étude n°10

Ses transpositions pour le piano de nombreuses partitions – préludes et fugues de J.S Bach, les neuf symphonies de Beethoven, des opéras de Rossini, Donizetti ou de Wagner et bien entendu de la musique de chambre- Schubert … furent jouées dans tous les salons et demeurent des piliers de la littérature pianistique

Georgy Cziffa interprète l’ouverture de Guillaume Tell

Ses oeuvres orchestrales tels Les Préludes, les Concertos pour piano et orchestre ou les Rapsodies Hongroises sont des monuments.

Sviatoslav Richter interprète le Concerto pour piano et orchestre n°1

Arthur Rubinstein interprète la Rapsody Hongroise n°12

Pianiste virtuose connu pour ses glissando fiévreux et passionnés, il fut un maître apprécié et son influence a marqué des générations de musiciens et de pianistes

Boris Berezovsky interprète l’ Étude Transcendentale n° 4, Mazeppa

C’est également lui qui inventa l’idée même du poème symphonique qui privilégie l’illustration sonore sur des thématiques littéraires ( Mazeppa d’après Byron ou Faust-Symphonie d’après Goethe )

Sa vie amoureuse fut très animée. Avec Marie d’Agoult il eut plusieurs enfants dont une de ses filles, Cosima, qui après avoir été mariée avec le compositeur Hans von Bulow qu’elle quitta, devint la femme de Richard Wagner dont Lizt n’était que de deux ans l’ aîné.

Franz Liszt incarne l’idée moderne du musicien présent au monde, il développa sa carrière de virtuose dans toutes les grandes capitales d’Europe, de l’Irlande à la Russie en passant également dans l’ empire ottoman recherchant à travers cela bien souvent des financements pour aider ses amis moins fortunés.

A la fin de sa vie il fut touché par la grâce religieuse et devint franciscain. Il est mort à Bayreuth le 31 juillet 1886


J’ ai eu un infini plaisir à rédiger cette notice sur Franz Liszt et à rechercher les interprétations que je considère parmi les plus belles, j’espère que vous aussi vous aurez partagé avec moi ce plein bonheur

Pierre-Alain Lévy


On reconnait sur cette peinture George Sand, vêtue d’habits d’homme installée dans un fauteuil et fumant le cigare, Alexandre Dumas situé à côté d’elle ainsi que Victor Hugo s’appuyant sur le fauteuil de George Sand; parmi les musiciens on aperçoit Nicolo Paganini ainsi que Gioachino Rossini, bien sûr Franz Liszt est au piano. Au pied de Liszt sa maîtresse la Comtesse Marie d’Agoult dont il aura plusieurs enfants parmi lesquelles Cosima qui épousera Hans von Bulow qu’elle quittera pour Wagner.

On aperçoit également un portrait de Byron, ainsi qu’un buste de Beethoven

Illustrations:

1 Portrait de Franz Liszt par Dominique Ingres. (29 mai 1839. Rome). Graphite et rehauts de blanc. Page d’accueil.

2 Photographie de Franz Liszt et de sa fille Cosima.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus