———–


Je ne serois marry si tu contois ma peine


De conter tes degrez recontez tant de fois :


Tu loges au sommet du Palais de nos Rois :


Olympe n’avoit pas la cyme si hautaine.

Je perds à chaque marche & le pouls & l’haleine :


J’ay la sueur au front, j’ay l’estomac penthois,


Pour ouyr un nenny, un refus, une vois


De desdain, de froideur, & d’orgueil toute pleine.

Tu es vrayment Deesse assise en si haut lieu.


Pour monter en ton Ciel je ne suis pas un Dieu.


Je feray de la court ma plainte coustumiere,

T’envoyant jusqu’en haut mon cœur devotieux.


Ainsi les hommes font à Jupiter priere :


Les hommes sont en terre, et Jupiter aux Cieux.


Pierre de RONSARD. (1524-1585)


Illustration. Vierge à l’enfant. dyptique de Melun. 1450 Jean Fouquet. Portrait d’Agnès Sorel

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus