Dimanche 28 octobre en direct sur France 3 à 0h15 Alain Duault a pour invité le le violoniste Laurent Korcia. Virtuosité assurée entre czardas, rapsodies et morceaux du répertoire classique ou moderne qui sait ?

Ils rencontreront la grande pianiste Adrienne Krausz, puis visiteront l’école Rajko, qui forme les musiciens tziganes

Le magazine d’Alain Duault dure 55 minutes.


À propos avez-vous bien lu l’heure de programmation de l’émission, minuit quinze oui 0h15 … ! Mais on rêve, j’explose ! De qui se moquent les programmateurs de la chaîne publique pour oser installer cette émission aussi tard, peut-être par souci de discrétion devraient ils diffuser cette même émission en morse !

Quel mépris de l’intelligence et du talent, quelle démagogie!

Systématiquement les émissions musicales ainsi que les retransmissions d’opéra occupent les créneaux horaires au plus profond de la nuit, quand papi et mammie dorment, que les enfants après leurs devoirs vont se coucher, le bon peuple comme on sait ayant déjà rejoint Morphée car il travaille le lendemain matin s’il le peut.

On s’adresse alors à quelques insomniaques (dont votre serviteur fait partie hélas) ou à quelques possesseurs de magnétoscopes qui prudemment enregistrent l’émission pour l’écouter ultérieurement dans le confort de la journée! Il est vrai que cela s’est amélioré, il y a un temps pas si lointain où l’excellente émission d’Eve Ruggieri était diffusée vers 2h du matin … !

Qu’attendent enfin ces directeurs de programmes et le Président de la chaîne publique (j’insiste !) pour programmer cette émission de grande qualité à une heure de grande écoute, 20h30 par exemple ! Pour respecter et la musique et les musiciens, et il va de soi les téléspectateurs, pour diffuser culture et amour de l’art et partager ce patrimoine artistique avec le plus grand nombre. Quiconque ayant les tempes quelque peu grisonnantes se souvient du «Grand Échiquier» de Jacques Chancel diffusé en première partie de soirée oùles plus grands artistes côtoyaient les chanteurs de variété et où la musique était reine !

«Il y a quelque chose de pourri dans le Royaume du Danemark», non ?

– Laurent Korcia, ne vous en faites pas, on vous aime et on sera nombreux, très nombreux à vous écouter, à vous regarder. On espère vraiment qu’un jour prochain, bientôt, de plus vastes publics et les meilleurs pourront partager entre générations dès le dîner terminé et la publicité tue, le bonheur d’une soirée de bonne télévision où la musique, la poésie, le théâtre, la variété et les arts auront une place de choix, celle du coeur, de l’intelligence et de l’émotion !

Monsieur le Président de la Chaîne vous avez besoin d’idées, vous en voulez ? Chiche … !

Pierre-Alain Lévy


ÉCOUTER VOIR

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus