Une pétition circule sur internet à propos de l’enseignement des premiers niveaux en conservatoire. Une « réforme » que veut mettre en place la Mairie de Paris est contestée. Elle aurait des conséquences plutôt graves sur l’enseignement des conservatoires parisiens en supprimant les premiers niveaux qui seraient remplacés par des interventions en classe pendant le temps « périscolaire » prévu par la réforme Peillon.

« Les conservatoires de Paris ont été avertis (sans préavis aucun) qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires les classes des petits niveaux (entendre éveil, initiation, année où débute l’apprentissage de l’instrument) ne seront plus financées et seront donc fermées, pour être remplacées par des heures effectuées sur le fameux temps périscolaire par… des titulaires du BAFA. Oui, vous avez bien lu : des animateurs, ou en tous cas des gens rémunérés comme s’ils étaient de simples animateurs » c’est ce qu’écrit Eric Barois l’auteur de la pétition.


Dépêches-Notes. France-Musique


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus