Une restauration d’exception pour un monument d’exception

Edifié entre 1764 et 1790, le Panthéon sur la Montagne Ste Geneviève à Paris, au coeur du Quartier latin, est l’œuvre majeure de l’architecte Jacques-Germain Soufflot, et constitue l’un des chantiers les plus ambitieux de son temps. Le Centre des monuments nationaux (CMN), qui conserve, restaure et ouvre à la visite ce monument, entreprend un chantier de restauration d’envergure afin d’assurer la transmission aux générations futures de ce lieu emblématique de la mémoire nationale. Depuis de nombreuses années, le Panthéon présente des désordres qui résultent essentiellement de la poussée des grands arcs et localement de l’oxydation des éléments métalliques dont le gonflement fait éclater la pierre. Le phénomène d’oxydation est du à un défaut d’étanchéité.

Le Panthéon, une restauration historique

S’échelonnant sur une dizaine d’années, la campagne de restauration concernera successivement les parties hautes, le péristyle, les intérieurs de l’édifice, les parements extérieurs et enfin les sols extérieurs, pour rendre au Panthéon l’exceptionnel rayonnement qui fut le sien dans le paysage monumental parisien. Ce chantier sera l’un des plus grands chantiers de restauration d’Europe. Il résoudra de façon pérenne les problèmes structurels de l’édifice. La première étape de la campagne de restauration porte sur la coupole, le lanternon et le tambour avec sa colonnade. Elle devrait s’achever en février 2015.

L’installation des échafaudages, une prouesse technique

La phase de préparation de chantier est exceptionnelle, car elle implique des installations particulièrement lourdes. Jusqu’en août prochain, seront montées les installations nécessaires à la première phase de restauration. Des micro-pieux de 17 mètres de profondeur serviront de fondations au tabouret de l’échafaudage pesant 315 tonnes et s’élevant à 37 mètres de hauteur. Un des pieds du tabouret supportera une grue culminant à 96 mètres et pouvant lever 4 tonnes. La structure de l’échafaudage sera elle-même autoportante, de manière à ne pas peser sur le monument historique et à le respecter totalement.

Ouvert pendant les travaux et poursuivant sa programmation patrimoniale

Accueillant chaque année des centaines de milliers de visiteurs (725 000 en 2012, soit 2% de plus qu’en 2011), français et étrangers, le Panthéon reste ouvert pendant toute la durée des travaux. Une exposition à l’extérieur et à l’intérieur de l’édifice présente cette opération exceptionnelle. En parallèle, dès la rentrée, une exposition autour de l’architecte Jacques-Germain Soufflot sera présentée du 10 septembre au 24 novembre 2013.

Pendant les travaux le chantier sera oblitéré par un vélum décoré dont à ce jour on ne connait point encore le peintre qui sera désigné


ÉCOUTER VOIR


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus