Après 10 ans de travaux, le 13 avril prochain, le Rijksmuseum réouvrira ses portes au public. Au fil du temps l’abondance des oeuvres présentées avait peu à peu dénaturé ce célèbre musée et s’y retrouver s’apparentait le plus souvent à une circulation dans un labyrinthe.

Dix ans et 375 millions d’euros, c’est ce qu’il a fallu pour réhabiliter et moderniser le Rijksmuseum dont les collections se répartiront sur 80 salles. Plus de 80 000 oeuvres raconteront l’histoire et exploreront l’art des Pays-Bas.

C’est le cabinet d’architecture espagnol et sévillan Cruz y Ortiz qui fut choisi pour transformer l’ancien bâtiment du XIXème siècle en un musée moderne en phase avec les exigences du temps présent. On y accèdera par une entrée imposante et c’est le designer et architecte parisien Jean-Michel Wilmotte qui a été choisi pour dessiner les mobiliers des différentes salles. Les architectes ont rénové de manière spectaculaire le bâtiment initialement conçu par Pierre Cuypers, et la lumière y pénètre à flot.

Au plan muséologique la visite pourra s’effectuer selon un enchaînement chronologique allant du Moyen-âge à nos jours. Seule La Ronde de Nuit est maintenue dans son emplacement d’origine

Plus de 30 salles seront consacrées au Siècle d’or (Gouden Eeuw), quand la jeune république des Provinces-Unies (Republiek der Zeven Verenigde Provinciën) réputée pour l’activité des ses échanges commerciaux et marchands, son dynamisme dans le domaine des sciences et la gloire de ses exploits militaires, avait une place prépondérante en Europe et sur les mers. On y pourra admirer sans limite Frans Hals, Jan Steen, Johannes Vermeer et bien entendu l’ami merveilleux et sublime Rembrandt .van Rijn.

Une nouvelle structure a été adjointe au musée consacrée aux Arts de l’Asie. C’est un bâtiment à la façade de verre et en pierre du Portugal, installé comme une île au milieu d’un espace d’eau. Ce pavillon abrite des objets en provenance de Chine et du Japon, de l’Indonésie et de l’Inde, du Vietnam et de la Thaïlande, datant de 2000 av J-C à nos jours. Près de 365 objets y sont exposés , soit un pour chaque jour de l’année

Le nouveau musée en plein air

Le Rijksmuseum a également ajouté un espace public sous la forme d’un jardin historique de près de 14 500 mètres carrés. Une exposition consacrée à Henry Moore marquera l’ouverture du jardin le jour du solstice d’été en juin prochain et inaugurera la série d’expositions internationales de sculptures qui y seront organisées chaque été.

Le Rijksmuseum sera le seul grand musée national au monde ouvert au public 365 jours par an.


Hannah Rosenberg


ÉCOUTER VOIR

Chantier des travaux de rénovation du musée. En néerlandais.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus