Je suis né en Lorraine en 1952 et je pratique la photo depuis mon adolescence. Dans cet art, chacun sait que son évolution au cours des dernières années a été très impressionnante (et cela sans jeu de mots!) et j’ai pratiqué de nombreuses techniques, utilisé force matériels et supports. Autrefois en noir et blanc, puis la couleur selon le procédé Cibachrome, en passant par la diapositive, sans oublier le labo, la chimie, la chambre noire, l’agrandisseur, et aujourd’hui bien sûr le numérique.

Je retouche assez peu mes images réalisées dans la nature même si je maîtrise assez bien de nombreux logiciels.

Je suis très attaché à notre région, en effet, la Lorraine nous offre des plaines, des forêts, des montagnes, des rivières, des lacs, des étangs et on y trouve une faune et une flore diverse et variée. Les quatre saisons sont souvent marquées pour la plus grande joie du photographe.

De nombreux autres domaines photographiques tels que l’architecture, le reportage, le portrait, les sports, la macro m’intéressent aussi…

J’aime particulièrement observer la nature, la faune, la flore. Lorsque j’ai le temps, je peux rester plusieurs heures au même endroit à scruter, écouter, sentir. Je repère les aires de repos et de nourrissage des animaux. Pour cela, j’utilise beaucoup les jumelles et parfois la lunette ornithologique. Une fois que j’ai catalogué les habitudes de nos petites bêtes, je me mets en quête de trouver le meilleur poste pour faire des photos. J’apprécie les bordures d’étangs, des rivières et ruisseaux. Les points d’eau attirent toujours la faune.

L’affût offre le meilleur moyen pour se dissimuler. L’idéal serait de pouvoir disposer d’affûts permanents avec le concours de certains propriétaires ou gestionnaires . Malheureusement, les constructions même de fortune sont souvent détruites même dans les contrées les plus reculées. A croire que cela dérange….

Le tendance également chez les photographes actuellement est que certains s’arrogeraient le « monopole » de l’amour de la nature. Pour ma part je suis né et j’ai grandi à la campagne, mes voisins étaient chasseurs, mon père m’a enseigné le respect et la connaissance de la faune et la flore de notre région, bien que je ne sois détenteur d’aucun diplôme de naturaliste, je m’interroge sur qui est le plus à même d’avoir une approche écologique

La patience, l’observation, la chance m’ont permis très souvent de fixer une image. Il s’agit de cadeaux de la nature que j’ai ici le privilège de partager avec vous.

Roland ROGER


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus