With this new music hall a new district of Paris dedicated to music and concerts


L’opération logistique est déjà lancée, c’est en janvier prochain que l’orchestre de Paris quittera la salle Pleyel, 252, rue du faubourg Saint-Honoré, pour venir s’installer porte de la Villette dans sa nouvelle salle, La Philharmonie, conçue par Jean Nouvel et actuellement en construction, .

Les travaux avancent à grands pas, le gros oeuvre est terminé et c’est dans une quinzaine de jours maintenant que le revêtement métallique qui habillera la façade sera posé. Dores et déjà certaines zones comme le pôle pédagogique (1800m2) et six salles de répétition sont en voie d’achèvement. La grande salle symphonique accueillera 2400 places. Paris ainsi sera doté d’une des plus belles et surtout plus performantes salles de concert au monde. Une attention très pointue a été portée sur la qualité acoustique, à cet effet les réflecteurs sont actuellement en voie d’installation dans la grande salle de concert.

Le spectateur ( peut être faudrait-il aussi dire l’auditeur tant cette salle semble avoir été bien conçue) sera à la fête, et le plus éloigné sera à 32 m du chef d’orchestre, ce qui ajoutera de la proximité, une qualité d’échange, de plaisir et partant de l’émotion à chaque concert.

Ainsi, pour que la qualité acoustique soit parfaite il faut donc rassembler un ensemble de données au nombre de 7 ( réverbération, sensation de puissance, sensation d’espace sonore, clarté ou transparence sonore, intimité et sensation de proximité sonore, chaleur et aptitude pour les musiciens à s’entendre). Cet équipement parisien devrait satisfaire les mélomanes les plus pointilleux.

Le parterre de la salle de concert est modulable et a aussi été conçu pour permettre également l’organisation de concerts de musiques dites« amplifiées», ( jazz, musiques du mondes…) grâce à des gradins télescopiques.

Depuis la décision prise de sa création, le coût de la construction présenté par Jean Nouvel a sérieusement dérapé ( lire différents articles parus dans Wukali) passant de 204 millions€ donnés dans le concours d’architecture à 381millions€. À décharge, la première estimation n’incluait pas le mobilier, les instruments, le matériel scénique et technique qui plus est les données ne sont pas les mêmes puisque le contrat global signé entrer les différents partenaires État Ville de Paris, Région Île de France et le groupement Bouygues Bâtiment Île de France s’établit pour une durée de 15 ans incluant la maintenance. Selon Patrick Januel, directeur général de l’association La Philharmonie de Paris,« le débord s’établit à environs 40 millions d’euros» compte tenu des effets induits par ces évolutions budgétaires et techniques.

Tout est dores et déjà mis en oeuvre pour le concert inaugural qui est prévu pour le 14 janvier 2015. De plus une grande exposition se prépare consacrée à David Bowie. Pour Patrice Januel, « La Philharmonie n’est pas une salle de concert de plus. C’est un complexe musical équipé d’un pôle d’activités pédagogiques, d’un espace d’exposition temporaire, d’une salle de conférences…. L’ambition est de renouveler le public de la musique classique »

Les musiciens de l’Orchestre de Paris sont venus à plusieurs reprises voir l’avancement du chantier, de leur future maison. Ils s’emparent peu à peu du lieu et viennent de présenter un court métrage où on les voit de nuit jouer la symphonie fantastique de Berlioz sous la direction de leur maestro Paavo Järvi

Elsa Weiller, correspondante de Wukali à Paris


ÉCOUTER VOIR


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus