Whenever I open a Book of Recipes, it’s like listening to Mozart and dreaming of Paradise


La chronique de Pierre de RESTIGNÉ.


Marie Borrel est une journaliste connue, spécialisée «en bien-être et santé », ayant dirigée la rubrique santé du magasine « Psychologies ». Elle a déjà publié aux Presses du châtelet , «La Cuisine vapeur gourmande en 15 étapes» et «La Cuisine détox en 15 étapes

En cette époque où le « burn-out » est devenue un phénomène de société, si ce n’est un marronnier pour les journalistes, elle vient nous servir la Cuisine anti-stress en 15 étapes

Dans une intéressante introduction, Marie Borrel explique clairement ce qu’est le stress et ses conséquences sur la malnutrition. Moi-même quand je suis stressé, je mange n’importe comment, je grossis et dois passer de longues heures non derrière un livre mais à courir et à faire des abdos ! Dans cette même introduction, elle énumère les principaux aliments anti-stress, à savoir : les acides gras essentiels, les protéines, les glucides, les minéraux et les vitamines.

Puis commence progressivement le cœur du sujet de ce livre. Les première étapes sont avant tout didactiques : cuisiner antistress, c’est facile ! est la première étapes et les 6 suivantes concernent les aliments (légumineuses, aromates, viandes et autres poissons) qui auraient des vertus antistress. Chacun est présenté avec son contenu nutritionnel et le conseil de l’auteur. Les autres étapes regroupent des recettes par thème commençant par les potages antistress aux desserts antistress, en passant par les entrées, la volaille ou les céréales bien sur antistress !

Comme pour tout livre de cuisine, la lecture met l’eau à la bouche, et pour voir la faisabilité de certaines recettes, ayant les ingrédients sous la main, je me suis mis aux fourneaux. Les plats que j’ai élaborés sont faciles à faire, ne demande aucune compétence particulière, et en plus ils sont bons ! (excellents riz aux petits pois, et que dire des filets de soles à l’avocat) Selon quoi, ce n’est pas difficile de se déstresser en mangeant. En plus, je suis persuadé, du moins au vue de mon expérience, que le seul fait de faire la cuisine, est facteur de calme et de plénitude.

Natif du sud-ouest, j’ignorais que le magret de canard aux figues fût un plat antistress. J’en connais plus d’un qui vont encore dire qu’ils doivent en manger encore plus ! Ce ne sera pas mon cas, je n’apprécie que très modérément les figues, alors que le magret, et tout le canard… Chance c’est sûrement la meilleure volaille antistress !

Je ne sais pas si vraiment il existe une cuisine antistress, mais ce dont je suis certain, c’est qu’en suivant les recettes de Marie Borrel je suis certain de manger équilibré et au moins 5 fruits et légumes par jour. N’est-ce pas le principal ?

Après avoir bien mangé, équilibré, il est certain que l’on se porte mieux et, comme le dit le vieil adage : « mens sana in corpore sano », on est mieux dans sa peau, dans sa tête et donc nous sommes moins stressés.

Pierre de Restigné


La Cuisine anti-stress en 15 étapes

Marie Borrel

éditions du Châtelet. 14€95


GOÛTEZ VOIR


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus