Installées depuis près de trente ans sur le parvis de la gare Saint-Lazare à Paris, les œuvres d’Arman L’Heure de tous et Consigne à vie (1985) viennent d’être restaurées et seront inaugurées le 14 mai 2014 sur le parvis de la gare Saint-Lazare à Paris. Véritables signaux urbains et lieux de rendez-vous, elles constituent des points de repères qui guident les voyageurs vers la gare, l’une des plus importantes d’Europe, avec un trafic d’environ 120 millions de voyageurs par an.
_

En 1985, Arman reçoit une commande de l’État pour la création de deux sculptures. L’artiste propose, sur le thème de la gare et du voyage, deux œuvres monumentales qu’ils souhaitent immédiatement accessibles L’Heure de tous et Consigne à vie.

En 2012, SNCF, qui travaillait à l’aménagement du parvis de la gare Saint-Lazare, et le CNAP, propriétaire des œuvres, ont vu la nécessité de mettre en œuvre leur restauration : une couche noire et grasse de pollution avait attaqué la patine, les œuvres étaient devenues monochromes, noires, et des pigeons avaient installé leurs nids dans les anfractuosités des sculptures. Elles étaient matériellement menacées. La restauration a permis aux œuvres de retrouver leurs couleurs et leurs patines d’origine. Elles sont aujourd’hui complètement métamorphosées.
_

La restauration des oeuvres

Six mois ont été nécessaires à la restauration des œuvres par l’Atelier Bocquel. Afin de retrouver les patines d’origine, il a fallu nettoyer les sculptures puis repatiner à chaud l’œuvre Consigne à vie.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus