La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, vient de confier au conseiller d’État et diplomate Jean Musitelli une mission pour la “valorisation internationale du savoir-faire français en matière de patrimoine”.

Il s’agit notamment de définir les zones géographiques dans lesquelles ce savoir-faire pourrait trouver à s’exercer et de proposer aux pays intéressés une offre cohérente”, indique la Rue de Valois. Jean Musitelli remettra son rapport à la ministre le 30 novembre prochain.

Normalien et énarque, Jean Musitelli, 67 ans, agrégé d’italien, a débuté sa carrière comme professeur de lycée successivement à Montpellier, à Saint-Cyr-L’École, puis à Rouen (1970-1976), avant de réussir le concours de l’ENA et de rejoindre le ministère des Affaires étrangères. Premier secrétaire à l’ambassade de France à Rome en 1981, il est appelé dans l’équipe de François Mitterrand à l’Élysée en 1984 comme chargé de mission pour les affaires internationales.

Promu conseiller diplomatique à la présidence de la République en 1987, Jean Musitelli est nommé maître des requêtes au Conseil d’État en 1989. Conseiller auprès du ministre d’État, ministre des Affaires étrangères Roland Dumas en 1990, il est le porte-parole de la présidence de la République de 1991 à 1995. Il obtient ensuite, sous le gouvernement Jospin, le poste d’ambassadeur de France à l’Unesco (1997-2002).

Président de l’École nationale du patrimoine (ENP), devenue Institut national du patrimoine (INP) de 1999 à 2008, Jean Musitelli a aussi siégé au collège de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) entre 2009 et 2013.

Sources: Acteurs Publics/ Pierre Laberrondo

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus