Excellent, in memoriam Claude Nougaro


Il y a 10 ans, Claude Nougaro s’éteignait et, depuis un mois, les Demi-Frères le font revivre au théâtre l’Archipel à Paris. Ce spectacle, mêlant chant et saynètes, rend un très bel hommage à cet artiste, trop méconnu des plus jeunes. Magie, transformisme, imitation… tout y passe avec pour constante l’humour et le goût. C’est pourquoi nous avons voulu partager avec vous cette expérience unique, à la croisée du théâtre et du chant.

Les Demi-Frères et Nougaro

Le duo, composé par Laurent Conoir et Mehdi Bourayou, parisiens d’adoption, a pris forme en 1994, il y a donc déjà 20 ans. Depuis plusieurs années, ils côtoient les grands avec notamment des prestations aux côtés de Philippe Lellouche et Patrick Bosso, mais ils se sont en particulier distingués grâce à leur spectacle « Du Vian dans mon crâne ». Ils reprenaient alors les chansons de Boris Vian sur une mise en scène de Renaud Maurin, beau succès puisqu’ils furent amenés à se produire plus de 500 fois ! Aujourd’hui, c’est l’œuvre de Claude Nougaro qu’ils ont choisi de revisiter au théâtre de l’Archipel.

On ne présente plus en revanche Claude Nougaro. Né le 9 septembre 1929 dans sa belle ville de Toulouse (célébrée par sa chanson éponyme), ce grand auteur-compositeur-interprète français nous a laissé des titres par tous connus tels Armstrong, Tu verras, Je suis sous, etc. Poète et chansonnier, il fut finalement élu « Meilleur artiste » avec le « Meilleur album » de l’année en 1988 aux Victoires de la musique. En 2004, il succombe, à 74 ans, d’un cancer du pancréas.

Une performance drôle et sensible pour l’anniversaire de sa mort

Les Demi-Frères enchaînent, durant ce spectacle, les prestations de haut niveau pour lui rendre hommage. Le fil rouge de la « rando-Nougaro » nous permet de redécouvrir ce grand poète et son œuvre. Son arbre généalogique nous est présenté avec la description de la place importante que joua la « figure du Pierre… du père ». Ses titres majeurs et d’autres plus confidentiels sont réinterprétés avec beaucoup d’humour et de grands talents de musiciens et chanteurs. Mention particulière à l’imitation désopilante de Lucchini par Laurent Conoir sur « Le coq et la pendule »… on ne vous en dit pas plus, à vous d’aller les découvrir maintenant. En tout cas, un grand merci à ces 2 artistes drôles et talentueux pour ce très bon moment qu’ils nous ont fait passer dans le joli lieu qu’est théâtre de l’Archipel.

Elsa Weiller et Sébastien Prudent

WUKALI. 27/10/2014


Les Demi Frères enchantent Nougaro

Théâtre de l’Archipel

17 boulevard de Strasbourg. Paris


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus