Il ne manquerait plus qu’un peu de vodka, un peu de Solianka fumante, quelques Koubiliaks, du Caviar et des Pirojkis, pour faire de ces deux concerts de musique russe à au Kinneksbond Mamer au Luxembourg, vendredi 28 novembre et à L’Arsenal de Metz, Dimanche 30 novembre, un temps fort de Moscou ou de Saint Pétersbourg où l’on reprendrait l’oeil brillant, les joues vermeilles et la voix vibrante quelques airs mélodiques de cette musique qui nous émeut tant !

L’Orchestre national de Lorraine, sous la direction de son chef, Jacques Mercier, a concocté un programme particulièrement agréable et joyeux capable de rassembler un vaste public familial et bien sûr mélomane. Bons Baisers de Russie , pour preuve:

Mikhaïl Glinka
Rouslan et Ludmilla, Ouverture

Alexandre Borodine
Symphonie n°2, 1er mouvement

Nikolaï Rimski-Korsakov
Symphonie n°2 « Antar », 2e mouvement

Anatoli Liadov
Le Lac enchanté

Aram Khatchaturian
Gayaneh
Danse des jeunes filles/Lezghinka

Igor Stravinski
Feu d’artifice

Modeste Moussorgski
Une nuit sur le Mont Chauve

Anatoli Liadov
Baba-Yaga

Modeste Moussorgski
Tableaux d’une exposition: Baba-Yaga / La Grande Porte de Kiev

Le répertoire sera présenté par Jacques Mercier himself…!


Dans le hall d’accueil de L’Arsenal des oeuvres artistiques réalisées par de jeunes potaches du Lycée Georges de La Tour éclaireront ce moment musical. Qu’on se le dise … !

– Jacques Mercier et l’Orchestre national de Lorraine dédient ce concert à l’appel de l’IPEC – International Programme on the Elimination of Child Labour – et ses partenaires du monde de la musique : Initiative « La Musique contre le travail des enfants ».

P-A L


Bons Baisers de Russie. Orchestre national de Lorraine
Vendredi 28 novembre 2014 Kinneksbond Mamer (Luxembourg) – 20H
Dimanche 30 novembre 2014 Arsenal Grande Salle Metz – 16H


WUKALI 15 /10/ 2014


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus