A philosopher with clear thoughts about Coran


La musique plus forte que tous les barbares du monde, l’art et la beauté plus puissants que tous les obscurantismes, que tous les fanatiques et terroristes assassins, c’est ce qu’ont démontré les élèves du Cnsmdp de Paris ( Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris) en montant, jouant et enregistrant spontanément après les abominables attentats de Paris le 3ème mouvement de la Symphonie n°1 « TITAN » en Ré majeur de Gustav Mahler

Voici ce qu’ils ont écrit sur leur page Facebook:

LIBERTÉ
Hommage aux victimes des attentats de janvier 2015, à l’initiative des élèves du Conservatoire De Paris Cnsmdp.

« Nous, musiciens, jouons et continuerons à jouer, pour la liberté et contre l’obscurantisme.
Liberté d’expression
Liberté de culte
Liberté de penser et de dire
Liberté de dessiner et de rire »




Éditorial de Pierre-Alain Lévy

Non jamais les assassins, nourris à un islamisme fanatique et monstrueux ne nous empêcherons d’être, de vivre et d’aimer. Jamais les ḥašāšīn, ( étymologiquement en persan les drogués du hachisch) ne triompheront sur la lumière. Grand merci aux élèves, aux professeurs et au directeur du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris qui ont frotté leurs archets, porté le souffle et donné vie à nos valeurs.

Voici encore une fois de plus la preuve administrée de la prépondérance du savoir et de l’art dans l’éducation et l’élévation de notre société et plus largement de l’humanité toute entière. Pouvoir réussir au concours d’entrée du CNSMD de Paris ou de Lyon c’est sans l’ombre d’un doute appartenir à une élite intellectuelle et artistique et posséder un immense talent. Il convient donc de féliciter avec coeur et sentiments ces jeunes filles et ces jeunes gens français ou étrangers, moins pour ce qu’ils font, ce qui est en soi déjà admirable, que pour ce qu’ils sont !


NON ce ne sont point ceux qui menacent de mort Salman Rushdie, qui lapident des femmes, qui égorgent en Algérie ou en Syrie, qui tuent les instituteurs en Afghanistan, ceux qui prônent dans le Coran la violence et la mort contre les infidèles, qui brûlent ici ou là des drapeaux, qui triompheront.

NON, ce ne sont point ceux qui sèment la désolation voilà quelque jours à peine en plein Paris, mitraillent une rédaction de joyeux drilles, abattent un policier blessé gisant à terre, tuent d’une balle dans le dos une jeune policière et assassinent quatre personnes parce que juives, faisant au total 17 victimes, qui imposeront leurs diktats apocalyptiques. La France et la République, c’est bien autre chose qu’une vocifération sauvage et un slogan du djihâd!

L’ignorance dans les sociétés musulmanes et plus largement la soumission à un corps de doctrines issues d’un livre douteux jamais remis en question et jamais amendé sont une des clefs de ce déchaînement de violence qui aujourd’hui embrase une grande partie de la planète.

Il est aussi rien moins que stupéfiant d’observer en France par exemple, l’inculture de commentateurs patentés (je ne parle évidemment pas des habitués du café du commerce, ceux là on pourrait leur pardonner, quoique …), mais de certains animateurs de plateaux de télévision en particulier. J’en veux pour preuve les commentaires de l’insignifiant Ayme­ric Caron face à son interlocuteur le philosophe Michel Onfray, à l’émission de Laurent Ruquier« On n’est pas couché» samedi 17 janvier. Michel Onfray tentait d’expliquer que la source même de cette violence antijuive se trouve dans le Coran. Que n’avait-il dit là ! Caron s’excita comme une chèvre attachée à un piquet. Son agressivité et sa mauvaise foi verbale laissant plutôt à croire qu’il souffrait d’un affect sensoriel, celui d’un individu chétif, soumis et en manque.


Michel Onfray donnait pour exemples des sourates ou des haddiths qui appellent au meurtre des juifs («les infidèles») ou de violences contre les non-musulmans (autres infidèles). L’autre trépignait à s’en ronger les ongles sur son siège, le coupant sans cesse, et lui répondait que dans l’Ancien Testament il y a tout autant de violence. Zéro/ zéro balle au centre! Manichéisme simplet pour pseudo défenseur d’un anti-colonialisme éculé !

Ce damné crétin* du samedi soir qui pontifie semaine après semaine sur le petit écran a manifestement été mal formé à la pensée critique. Il aurait du savoir davantage sur le Coran pour apporter la contradiction à son éminent invité. A défaut de lire ce livre pour préparer l’émission (je ne demande pas la mort du pêcheur ) il aurait au moins pu en rechercher des exégèses, des commentaires. Il en existe de très bien faits au demeurant. Mais il ne sait rien et rabâche, comme ces individus qui en société parlent et vitupèrent sur le dernier film sorti mais ne sont même pas allés le voir.

En outre (et c’est tellement absurde de le souligner) ne trouvera t-il dans l’Ancien Testament dont il se réfère comme contre-exemple, aucun appel au meurtre des arabes (et heureusement faut-il le souligner !) pour la bonne raison que cette entité ethnique n’avait alors pas de réalité historique ni souveraine et n’existait pas en ce temps. Soulignons que Mahomet a vécu de circa 570 jusqu’à 632 soit bien, bien longtemps, plusieurs siècles après la rédaction de le Bible. !

Par ailleurs le débat et la contradiction dialectique sont au coeur de la pensée juive, alors qu’il est interdit sous peine d’apostasie punie de mort de mettre en doute le Coran car celui là comme vous le savez a été dicté par Allah à Mahomet.

N’allons pas plus loin nous aurons l’occasion croyez-moi de revenir plus longuement et plus en détail sur ces sujets intellectuellement intéressants et aussi délicats, pour ne pas dire dangereux à développer face à certains publics, mais ce serait une forfaiture morale et philosophique que de s’y soustraire !

Pierre-Alain Lévy

PS: Je viens d’apprendre qu’Aymeric Caron* met fin «à sa demande» à ses interventions dans «On n‘est pas couché». Quel homme, quelle grande âme, quelle abnégation, quel professionnalisme!


WUKALI 19/01/2015


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus