a slice of History at the start of the Renaissance Period


Jean-Joël Brégeon est l’auteur d’une biographie remarquée en 2000 sur Charles III de Monpensier, duc de Bourbon, le dernier grand féodal qui est une des « figures maudites » de l’Histoire de France. Pour mieux connaître ce personnage, son action, ses décisions, les mentalités de cette fin d’un Moyen-Âge et du début de la Renaissance, je conseille évidemment de lire cet ouvrage.

«Le secret du Connétable» que viennent d’éditer les éditions du Rocher, est, cela est précisé sur la couverture, un roman historique et doit être lu comme tel. C’est un excellent roman historique, bien écrit, sans contresens, erreur historique, tout est exact, mais il n’y a pas de vraies analyses, d’ailleurs ce n’est pas ce que cherche le lecteur quand il commence ce genre d’ouvrage. Alexandre Dumas (père) nous en a commis des dizaines avec des approximations importantes au niveau de l’Histoire, et pourtant nous ne rechignons pas à leur lecture, tant ils nous apportent du plaisir et aussi, voire surtout, nous poussent à approfondir nos connaissances sur la période historique dans laquelle se déroule l’action. Et le livre de Jean Joël Brégeon ne peut que nous inciter de mieux connaître non seulement le Connétable de Bourbon, mais aussi cette époque de transition entre la Guerre de Cent ans et les Guerres de religion autour du mythe italien entretenu par les rois de France.

Si j’ai fait allusion à Alexandre Dumas (père) c’est que l’intrigue d’un de ses romans, «Ascanio», se déroule en 1527, à Rome, autour de Bienvenuto Cellini qui s’est vanté d’avoir tué le Connétable de Bourbon d’un tir d’arquebuse lors de l’assaut qui allait voir ses troupes entrer et piller Rome.

Le secret du Connétable c’est un fils bâtard qu’il aurait eu avec Raffaelle de Mantoue et que son secrétaire après la mort du connétable aurait amené à Goa en Inde pour le préserver des tueurs envoyés par François Ier. Intrigue pas si absurde qu’elle n’en a l’air quand on se souvient de la destinée d’un certain Jean dont l’histoire quelque peu romancée à été décrite par Michel de Grèce dans son roman historique « Le Rajha Bourbon  », et il est certain que vit en Inde un rejeton probable des Bourbon.

Jean Joël Brégeon nous amène dans cette société si étrange à la notre, apparaissent outre François d’Angoulême et Charles de Bourbon, Anne de Beaujeu, dite Anne de France, la terrible fille de Louis XI, sa rivale détestée Louise de Savoie, mère de François Ier qui a tout fait pour rabaisser le principal feudataire du royaume qui était un potentiel héritier du trône, Henri VIII d’Angleterre et son attitude plus qu’ambiguë vis à vis de la France dont il revendiquait le trône, Charles Quint, l’empereur qui manipule le connétable, se sert de lui et finit par le marginaliser quand il n’est plus utile pour sa politique, les lansquenets allemands dont les armes vont faire évoluer l’art de la guerre, Bayard qui défend les valeurs de la chevalerie à une époque où elle a cessé d’exister, etc. En toile de fond, il y a les Guerres d’Italie, les alliances mouvantes entre toutes ces petites principautés qui essaient de survivre face aux deux plus grands états de cette époque la France et l’Empire qui se battent sur ce territoire. Et on voit Charles de Bourbon combattre avec les français à la bataille de Marignan et 10 ans après grandement contribuer à la victoire des impériaux à Pavie.

Le secret du Connétable restitue parfaitement l’univers mental qui régnait à cette époque à travers une forme romancée qui est un bon moyen de mieux connaître notre histoire.

Félix Delmas


Le secret du Connétable


Jean-Joël Brégeon

Éditions du Rocher. 15€50


WUKALI 28/02/2015


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus