ISIS a criminal organization


Encore une fois Daesh est au coeur de l’actualité et il nous a paru important d’apporter quelques informations sur cette mouvance, cet état, comme il se réclame, terroriste comme il est. Hélas le récitatif des crimes qu’il commet est abominable. Que dire, le temple de Baalshamin à Palmyre aujourd’hui miné et détruit par les combattants de Daesh par explosifs. Comme vient de l’écrire dans un communiqué, Madame Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, ce temple «témoigne de la richesse de l’histoire préislamique du pays (…) De tels actes relèvent des crimes de guerre et leurs auteurs devront répondre de leurs actions»

Sa construction avait débuté en l’an 17 ap. J-C et s’était poursuivi jusqu’au règne de l’empereur Hadrien en l’an 130. Le temple était consacré à Baâl, dieu des orages et des pluies fertilisantes, il était en parfait état de conservation.

Palmyre avait été prise par Daech le 21 mai dernier et les pires inquiétudes s’étaient exprimées alors. Je repense à ce qu’écrivait Oriana Fallaci la nuit du 11 au 12 septembre 2001 à New-York ( La rage et l’orgueil) quand elle évoquait les menaces sur le patrimoine immémoriel de l’humanité et les trésors de nos musées. C’est au patrimoine même de la Syrie et de l’Irak, patrimoine mondial, que ces hommes cagoulés s’en sont pris.

Pire encore, l’archéologue syrien qui depuis 50 ans avait consacré sa vie à la restauration de cette vaste cité antique a été assassiné et mis à mort de façon barbare.

Le 19 août il y a cinq jours, le directeurs des Antiquités de Palmyre était décapité avec une mise en scène macabre, il avait 82ans. Khaled al-Asaad avait été emprisonné depuis plus d’un mois par les hommes de Daech. Il avait été interrogé par ses tortionnaires et avait refusé de dévoiler où des trésors archéologiques de la ville greco-romaine avaient été cachés. Il avait refusé de collaborer, il est mort décapité et ses bourreaux ont laissé son corps pendre à une colonne antique. C’est ce qu’ont fait savoir des observateurs sur place.

Les crimes contre l’humanité perpétrés par Daech et ses sbires sont légions. Crimes contres les populations et les combattants, crimes contre la mémoire et le patrimoine culturel. Pas de jours pas de semaines sans que ne s’égrène la musique de la danse de mort de ceux qui proclament le califat et ont conquis un territoire à cheval sur la Syrie et l’Irak.

L’organisation Daech- État islamique (ISIS)

Le mensuel Questions Internationales[[Questions Internationales/ Les nouveaux espaces du jihadisme/ Menaces et réactions. Éditions La Documentation Française 10€]] édité par La documentation française, dirigé par Serge Sur, vient de consacrer son dernier numéro aux Nouveaux espaces du jihadisme et consacre de nombreux dossiers à cette nébuleuse. Il analyse notamment l’attraction de Daech sur des volontaires au jihad, venant des pays musulmans (Tunisie, Libye) mais aussi d’Europe ou des USA

Daech est un acronyme qui vient de la dénomination de ce groupe en arabe ( Dawla islamiyya fi al’Iraq wa al-cham/ Etat islamique en Irak et au Levant), on le connait aussi sous le nom de EI (État islamique) il est aussi appelé dans les pays anglophones ISIL ou ISIS ( Islamic State of Irak and Syria). On trouve les deux orthographes : Daesh ou Daech

L’organisation au drapeau noir est dirigée par Abou Bakr al- Baghdadi qui s’emploie à reconstituer un califat, se positionnant ainsi comme le successeur de Mahomet, et de regrouper sous son drapeau la communauté arabe sunnite. Le territoire conquis de part et d’autre de la vieille frontière Sykes-Picot, couvre 230.000kms2 d’Alep en Syrie au Nord à Ramadi en Irak au sud-est correspondant à peu près à la moitié de la surface de la France.

Daech dispose de stocks d’armements russes, chinois et américains et de blindés provenant notamment de l’armée irakienne et de ses soldats qui ont déserté le terrain du combat, et récupérés lors de la bataille de Ramadi.

L’organisation dispose de vastes ressources financières bien plus importantes que celles que possèdent toutes celles se réclamant d’Al-Qaïda. Lors de la prise de Mossoul elle a ainsi récupéré un butin de l’ordre d’un milliards $ correspondant à une partie des fonds détenus par les banques de même d’une partie des réserves officielles en or de l’Irak déposées à Mossoul

.

En outre, précise Questions Internationales, le califat possède des gisements d’hydrocarbures dans les provinces au nord est de la Syrie ( l’essentiel de la production syrienne) et au nord ouest de l’Irak (10 à 20% de la production irakienne. Ce pétrole est négocié, vendu et exporté en contrebande par des camions citernes via la frontière séparant la Syrie de la Turquie.

La CIA évalue entre un et deux millions de dollars par jour les rentrées financières de Daech en faisant ainsi l’organisation terroriste la plus riche du monde.

A ce point de l’analyse, il convient se souligner les ressources financières occultes provenant de riches mécènes du Golfe ou de fondations pieuses et caritatives, racket, rançons à la suite de prises d’otages, trafic mafieux de drogue ou contrebande d’antiquités évacuées via la Turquie.

Daech tente de s’organiser comme un état, la plupart des fonctionnaires irakiens ou syriens ont été maintenus dans leurs postes, écoles et universités sont restées ouvertes mais les programmes ayant trait aux arts et à l’histoire ont été supprimés et remplacés par des cours de religion. Des tribunaux coraniques ont été établis pour faire respecter la charia. Daech règne impitoyablement sur 8 à 10 millions d’Arabes essentiellement sunnites.

Le Califat aspire à éliminer de sa population tous les éléments« impurs». Il oeuvre donc à l’éradication des adeptes du chiisme sous toutes ses formes, ainsi que des autres religions- chrétiens d’Orient, Yazidis, etc. Les massacres, viols, tortures et réductions en esclavage et esclavage sexuel perpétrés par Daesh ont fait fuir en masse les membres de ces communautés, c’est ce souligne Patrice Gourdin , agrégé de l’Université et docteur en histoire, auteur au demeurant du chapitre consacré à la géopolitique du jihadisme publié dans Questions internationales.

Pierre-Alain Lévy

NOTA: nous consacrons beaucoup de temps à la recherche iconographique pour illustrer chaque article à paraître dans Wukali. Pour cet article précis consacré à Daesh, les images ou videos que nous avons eues sous les yeux, sur les crimes commis par les hommes de Daesh, les exécutions barbares, les massacres, les crucifixions, les décapitations, les assassinats de jeunes filles, les jeunes femmes réduites en esclavage sexuel, les homosexuels jetés du haut des toits, dépassent l’imaginaire, elles sont monstrueuses. Ce sont des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité.


WUKALI

24/08/2015
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com

Illustration de l’entête: Photographie prise en juin 2014 à la frontière entre la Syrie et l’Iraq/ Medyan Dairieh/ZUMA Press/Corbis


Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus