Depuis son annonce par le Gardian, la nouvelle a fait le tour de toutes les rédactions, une équipe d’archéologues a découvert au Cambodge des villes anciennes cachées sous le couvert de l’épaisse forêt en utilisant un système d’imagerie par Laser ( LIDAR) qui s’affranchit de la couverture végétale des arbres.

Un détecteur laser embarqué sur un hélicoptère émet des millions d’impulsions lumineuses par seconde qui sont réfléchies par le sol et permettent ainsi et malgré la végétation d’obtenir des images en 3 dimensions. Les archéologues qui travaillent dans le projet CALI (Cambodian Archaeological Lidar Initiative) ont dépouillé des milliers des photographies d’observation topographique. CALI permettra d’évaluer les hypothèses que la civilisation Khmer enfermée dans une structure rigide de développement urbain autour de la gestion de l’eau (on parle de civilisation hydraulique : contrainte climatique due à la mousson, bassins de récupération des eaux, canaux, gestion humaine des rizières) l’a ainsi empêché de s’adapter aux évolutions politiques, militaires et sociales. On a ainsi pu également observer grâce à ces observations scientifiques des présences urbaines de population bien après la chute de Suryavarman VII. Ce qui aussi est tout à fait intéressant et a été rendu possible grâce aux relevés LIDAR c’est la découverte de villes dont les tracés sont datés bien avant la construction d’Angkor. Cette campagne de recherches (CALI) se terminera en 2020, elle a été rendue possible grâce à un financement du Conseil européen de recherche. Le pole scientifique qui gère cette opération est constituée de différents institutions autour du ministère de la culture du Cambodge (Apsara National authority) et des partenariats avec L’École française d’Extrême-Orient ainsi que d’autres instituons de recherches internationales australiennes, britanniques et américaines.

Pierre-Alain Lévy


WUKALI 15/06/2016
Courrier des lecteurs : redaction@wukali.com
Illustration de l’entête: Angkor Wat avec en haut une photographie conventionnelle et au dessous une photo digitale produite par le système LIDAR. les tracés rouges indiquent les constructions modernes

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus