French Navy heroic history of the Ancient Regime


J’avoue que je suis, comment dire, pantois, interrogatif après avoir lu Marins illustres de la France des temps jadis de [**Céline Fallet*]. Quand fut il écrit ? J’ai regardé la date du dépôt légal : 2017, il n’y a aucune mention d’une édition ancienne. Assez ancienne, entre 50 et 150 ans. J’ai cru vraiment retomber en enfance dans les années soixante, une vision de l’histoire pour le moins descriptive, sûrement pas analytique avec quelques impressions dues avant tout par une simplification qui va dans un sens : la gloire de la France. [**Lavisse*] aurait pu écrire ce livre, il n’y a aucune volonté d’objectivité, mais une thèse à défendre quitte soit à interpréter des faits soit ne valoriser que certains et pour les autres soit les minimiser soit les occulter. Et puis que penser quand on lit : « Tahiti, nom qu’elle conserve encore après s’être récemment donnée à la France  ». Le rattachement de la Polynésie à la France ne date pas d’hier ni même d’avant hier, ce fut bien avant que la Savoie ou le comté de Nice « se donnèrent à la France ».

Et que dire du style souvent précieux, proche de celui du XVIII siècle « il se plaisait à l’initier à son dur et périlleux métier.  » « Ils s’arrêtèrent donc à ce conseil, le seul qu’ils pussent recevoir de leur honneur  » ? « On y pouvait avec fruit se livrer à la chasse à la baleine ». Voilà des tournures de phrases qui ont bien vieillies. C’est peut-être dommage, mais c’est ainsi.

Il y a aussi des réflexions qui fleurent bon (en étant gentil) son XIXème : une façon raciale (pas raciste mais raciale) des indigènes qui ne peuvent être que des « barbares » à civiliser quand on les comparent aux êtres parfaits que sont les Français : « ils trouvèrent quelques monuments qui leurs persuadèrent que l’île avait été jadis habitée par des hommes plus civilisés que ceux qu’ils rencontrèrent. » Pas besoin d’un long développement.

Tous ses indices me font penser que voilà un livre écrit pour la formation des hussards noirs de République pour le rayonnement du génie français. En tout cas ça y ressemble beaucoup !

Cela dit, posé, que penser de ce livre? Si vous voulez retrouver la façon dont on enseignait l’histoire il y a un siècle, lisez le ! Vous retrouverez des belles batailles navales, des marins trouvant des nouvelles terres au cours de longs périples. Vous croiserez des marins célèbres : [**Jean Bart, Suffren, Cartier, Dugay-Trouin, La Pérouse, Bougainville*] ou encore [**Dumont d’Urville*] et des moins connus : [**Angot, Tourville, la Bourdonnais, Royer*] ou encore [**Kergariou*]. Bizarrement [**Surcouf*] n’a droit qu’à quelques lignes.

Marins illustres de la France des temps jadis s’achève à la prise d’Alger en 1830, Céline Fallet nous promet : « dans un nouveau volume, d’étudier l’histoire de la marine et des grands navigateurs de 1830 à nos jours ». On saura alors à quelle époque a été écrit ce premier volume.

Bien sûr, il n’y a aucune étude sur l’histoire de la marine, enfin, du moins pas comme on étudie les faits historiques de nos jours. Il n’y en a pas non plus pour être juste dans la volumineuse Histoire de la marine de [**Paul Féval*], mais cela n’enlève en rien le plaisir de la lecture.

[** Félix Delmas*]


[**Marins illustres de la France des temps jadis
Céline Fallet*]
éditions Jourdan. 18€90


Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 09/06/2017
*Chanson de Jean Bart

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus