When scientific discoveries join together with fantasy and serendipity !


Qui de mieux pour raconter des histoires de découvertes scientifiques faites par sérendipité que [**Raphaël Chevrier,*] ce scientifique, docteur en physique nucléaire, travaillant à Arianespace est connu du public pour ses articles dans la presse scientifique.

La sérendipité, ce terme crée par [**Horace Whalpole*] à partir du pseudo conte des trois fils du roi de Serendip, est devenu en France un concept qui gagne de plus en plus de place aussi bien au niveau scientifique que dans celui des sciences humaines. La meilleure définition que j’ai pu en lire et qui a le mérite d’être particulièrement explicite est celle-ci : c’est chercher une aiguille dans une botte de foin et de repartir avec la fille (le fils) du fermier. La sérendipité s’est trouver ce que l’on ne cherchait pas ou trouver sans suivre les chemins habituels balisés par la science.

A travers 14 découvertes qui vont de la découverte des bactéries au viagra en passant bien sur par la plus connue : la pénicilline, mais aussi le bâton de dynamite, Raphaël Chevrier nous montre comment des hommes et des femmes ont révolutionné les sciences, les connaissances humaines en étant seulement curieux. Bien des médecins s’étaient aperçu que les femmes faisant la traite des vaches étaient peu atteintes par le fléau qu’était alors la variole. Mais il fallait être un petit médecin de campagne, hors du système pontifiant de l’université pour regarder le pis des susdites vaches et créer le premier vaccin. Merci docteur [**Jenner*]. Et si [**Percy Spencer*] ne s’était pas demandé pourquoi sa barre de beurre de cacahuètes avait fondu dans sa poche de son pantalon (il aurait pu penser que c’était du à sa chaleur corporelle), aurions nous aujourd’hui un four à micro-ondes dans nos cuisines ?

De fait, l’humanité avance, se perfectionne, évolue en bien quand les œillères tombent quand « l’anormal » (suivant les grands principes dominants maîtrisés par des experts imbus de leur savoir craignant qu’il soit remis en cause et par voie de conséquence de perdre leur statut) surgit et que certains essaient de comprendre le pourquoi du comment.

Bien sûr, pour aboutir, combien sont tombés dans des impasses ? A une époque où tout se résume à des problèmes financiers, prendre du temps pour réfléchir, sortir du protocole « habituel », défini est difficile car coûteux. Mais de plus en plus de centres de recherche aussi bien privés que publics ont compris l’importance de la sérendipité pour le bien de l’humanité.

[**Ça alors !*] nous montre non l’utilité, mais la nécessité d’avoir toujours l’esprit ouvert aux événements remettant en cause ce qui est considéré comme acquis.

[** Pierre de Restigné*]


[**Ça alors !
Histoire de ces découvertes que l’on attendait pas
Raphaël Chevrier*]
éditions Vuibert 15€90

[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 02/03/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus