Eleven fascinating short-stories


Il est assez difficile d’écrire au sujet d’un recueil de nouvelles, car souvent il est difficile de trouver une sorte de fil conducteur, ou alors le lecteur a été si interpellé par l’une d’entre elles qu’il a du mal à la restituer dans son ensemble. Une sorte d’arbre qui cache la forêt. Le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas du tout le cas de[** Ceci est mon cœur*], que vient d’écrire [**Louisiane C. Dor*].

Voici une variation d’une très grande beauté, d’une irrésistible force autour, non de l’amour, mais du vide affectif, de l’impossibilité de vivre l’amour. Peut importe que ses personnages soient des hommes ou des femmes, voire transgenre, qu’ils soient homosexuels ou transsexuels, tous ont une manque énorme au niveau affectif, une sorte d’acédie, de « vague à l’âme ». Toute une philosophie de la solitude se développe en quelques pages : « Est-ce ça la vie ? S’attacher à des êtres pour les perdre ensuite ? Nager à la surface, se laisser bercer par le doux mouvement des vagues et soudain perdre pied, l’eau douce devient salée, vous n’avez pas la moindre branche sur laquelle vous échouer. Puis regagner la baie en se débattant comme un chiot, devoir tout reprendre. » ; « On a jamais eu le droit d’être nous-mêmes. Les filles s’adaptent sur mesure. Le paradis ne dure pas bien longtemps. »

Comme le rappelle l’auteur en citant [**Alfred de Musset*] : « Amour, fléau du monde, exécrable folie. »

A travers onze nouvelles, apparaissent des personnages aussi divers qu’une femme victime d’un manipulateur pervers, d’une starlette de télé-réalité, d’une jeune fille victime de son profil sur les réseaux sociaux, d’un jeune homme amoureux de sa voisine plus âgée, etc. Tous sont seuls, un seul geste pourrait les faire basculer sur la voie du bonheur, mais… Mais ils sont tous leur propre prisonnier, prisonniers de leur culture, de leurs interdits et autres tabous, prisonnier de leur personnalité ou de la personnalité qu’ils croient qu’ils sont. Où est l’espoir ?

Un recueil qu’il est nécessaire de lire pour sortir de la bulle de cristal qui emprisonne nos coeurs et nous met à distance du bonheur

[** Émile Cougut *]


[**Ceci est mon cœur
Louisiane C. Dor*]
éditions Robert Laffont. 9€50


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Retrouvez toutes les critiques de LIVRES parues dans WUKALI

Découvrez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 08/04/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus