Water has disappeared from earth, the clouds are the only remaining humid ressource,


Ocean Maker ou Le Faiseur de pluie une production Mighty Coconut, tout un programme ! Un film réalisé par **Lucas Martell*] dont avait infiniment apprécié [Le pigeon impossible déjà présenté dans Wukali.

La terre est devenue aride, une sécheresse catastrophique a fait s’évaporer toute l’eau des mers et des océans, reste un paysage minéral, grillé par le soleil. Plus de fleuves, de lacs, ni de ports. Plus d’eau, plus de traces, rien ! Des épaves gigantesques de porte-avions, de sous-marins nucléaires ou des bateaux de pêche reposent échoués sur d’anciens fonds marins devenus déserts. Ci et là des bouées flottantes témoins d’une époque révolue, sans utilité désormais, se dressent, seuls témoins d’un temps où l’eau existait encore sur cette bonne vieille terre. Un phare sur ce qui devait être une côte, plus de mer, continue pourtant à clignoter, absurde symbole d’une humanité perdue, ultime espoir !

Dans le ciel, des flottilles d’avions se combattent. De gros porteurs tentent de récupérer la vapeur de condensation des nuages pour en obtenir l’eau, ils tirent et tractent derrière eux des manchons de toile ressemblant à des entonnoirs pour récupérer un peu de vapeur d’eau en suspension. Nouveaux Sisyphe d’une catastrophe écologique à l’échelle planétaire. Un petit avion piloté par une jeune aviatrice bien jolie tente d’ensemencer les nuages afin qu’enfin ils éclatent en pluie, elle est attaquée par des avions de chasse ennemis. La terre n’en peut plus, les hommes dans le ciel se combattent pour récupérer le peu d’eau résiduelle qui existe en suspensions nuageuses. Surgit le miracle,…

C’est un charmant film de science-fiction. Les dessins sont soignés, le rendu des navires et des avions est parfait, les fonds sont travaillés, l’animation est sans faute, la dramaturgie dans les scènes de combats aériens est maîtrisée, l’illustration sonore produit ses effets : le bruit des balles de mitrailleuse crépitant sur la carlingue ! Pour la petite histoire, ce film d’animation été réalisé avec une économie de moyens sur des ordinateurs portables et sur les plages de Bélize !

Ce film a été présenté dans plusieurs grands festivals, notamment à Annecy, Clermont-Ferrant et Montréal .

[**Pierre-Alain Lévy*]


[(

Retrouvez tous les films d’animation et de tous les styles présentés dans Wukali ( plus de 250 !)

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

– Peut-être même souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter !

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 09/06/2018
Première mise en ligne: 30/09/2017)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus