A direct approach of fundamental texts


Une nouvelle collection vient de voir le jour : [**Ab initio*], initiée par les [**éditions MazetoSquare*]. Son but publier des textes, courts, qui ont marqué la pensée humaine depuis deux siècles (enfin pour l’instant). Des textes dont nous avons souvent entendu parler mais sans avoir le plaisir de les lire. Des textes d’auteurs « majeurs », connus, mais dont on ne connait que ce que la postérité a considéré comme étant les textes « majeurs », eux aussi, en mettant de côté des œuvres qui souvent sont la clé de voûte de toute une œuvre ou tout du moins un élément fondamental pour comprendre les méandres de la pensée de leur auteur. On connait l’importance d'[**Elisée Reclus*] dans la théorie de l’anarchie, en outre. Les « initiés » savent qu’il était un des premiers militants dénonçant la violence faite aux animaux. Mais bien peu avaient pu lire le texte fondateur de ce courant si important à notre époque : [**A propos du végétarisme*]; et qui a lu :[** Qu’est-ce que l’anarchisme ?*] d’Émile Bidault. Mais aussi dans le même courant de pensée : [**La royauté du peuple souverain *] de Pierre-Joseph Proudhon. Bien des personnes parlent (en bien ou en mal) de l’anarchie sans strictement avoir les bases conceptuelles qui fondent ce courant de pensée. Aussi, sans être particulièrement étonnant, on arrive à une sorte de « boulgui-boulga », à une véritable « auberge espagnole »conceptuelle qui ne veut rien dire. Le terme devient un générique vide de sens qui ne veut plus rien dire, alors qu’à la base, c’est le résultat d’une vraie réflexion philosophique et politique.

On connait [**Eric Satie*], son génie, ses parodies musicales, mais qui a lu [**L’esprit musical*], ce pamphlet de 1924 où toute sa démarche est résumée.

Bien sûr, nous avons lu Une saison en enfer d’**Arthur Rimbaud*]. Mais pour mieux le connaître ‘intimement », pourquoi ne pas lire : [**Mon frère Arthur*] de sa sœur Isabelle. J’ai dernièrement consacré dans Wukali une chronique sur [Les Mémoires de mes deux frères de [**Charlotte Robespierre*] dont j’ai rappelé l’importance pour les biographes de [**Maximilien*] pour mieux cerner la personnalité de l’Incorruptible.

D »ailleurs, les amateurs d’Histoire seront comblés par cette nouvelle collection. On y trouve des bijoux comme [**Adieux à la France et à l’Europe*] de Napoléon Bonaparte écrit en 1815, [**La déclaration de Vérone*], premier texte politique qui annonce la politique de la restauration de [**Louis XVIII*] après l’annonce de la mort de son neveu, [**Le Testament de Robespierre*] (son dernier discours du 8 Thermidor), [**La mort de François Ravaillac*] écrit par un anonyme, et j’en passe…

Il y a des textes très rarement publiés d ‘auteurs comme Alphonse Daudet avec [**Le roman de Chaperon-Rouge,*] [**L’Épître de la modération en tout*] de Voltaire, [**La Chambre bleue *] de Prosper Mérimée, ou le rarissime [**Bonaparte*] de Jean Jaurès.

[**Le Discours de la Lanterne*] est un texte que [**Camille Desmoulins*] a du écrire au début de la Révolution, pendant les discussions qui vont aboutir à la constitution de 1791 (sa position sur le veto royal est très intéressante). Sûrement pas un discours prononcé à l’Assemblée nationale, mais plutôt, comme il en avait l’habitude, dans les jardins du Palais Royal. On y trouve son intransigeance contre toute atteinte à la liberté, son culte de l’égalité, sa modération et sa crainte (hélas justifiée) de voir la violence et ce que l’on appellera la Terreur s’imposer en France. Sa position sur le rôle fondamental de Paris (il n’était pas jacobin pour rien) l’empêche de percevoir que c’est la dictature par la violence qui risque de diriger l’action des parlementaires craignant, souvent à juste titre, pour leur intégrité physique.

Un texte fondamental pour comprendre la philosophie politique de celui qui par son célèbre discours du 13 juillet 1789 a permis la prise de la Bastille.

[**Félix Delmas*]


[**Le Discours de la Lanterne
Camille Desmoulins*]
éditions MazetoSquare. 10€


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page.

– Retrouvez toutes les critiques de LIVRES parues dans WUKALI

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com
WUKALI 03/03/2018)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus