Some sort of an initiatic novel and the influence of art upon personal accomplishment


Voilà un conte, un vrai conte. Un jeune peintre, juste avant son mariage, part en Orient pour parfaire ses connaissances et sa culture. Un grand classique du XIX siècle, le fameux « grand voyage » qui va accoucher de « l’orientalisme » de [**Delacroix*] à [**Fromentin*] pour ne parler que des peintres.

Notre artiste est spécialiste des tissus et de leurs drapés. Il est « fasciné » par la fustanelle, cette sorte de jupe qui « fait la fierté des élites et des combattants musulmans  ». En Grèce, elle se doit de comporter 400 plis, soit autant d’années que dura la domination ottomane.

Il veut se rendre dans la fabrique où sont fabriqués les plus beaux tissus servant à leur fabrication. Il se retrouve dans un lieu isolé, hors de toute présence humaine. Une fabrique dirigée par la sultane, une énigmatique femme noire avec un tout aussi mystérieux janissaire.

Cliquer sur l’image pour lire quelques pages du livreAprès Constantinople

Pour obtenir l’objet de sa quête, il doit peindre sur des panneaux des scènes de chasse. Lui qui croyait avoir compris que l’Islam interdisait toute représentation du vivant, est bien obligé « d’évoluer », de faire progresser les référents de sa pensée.

Et de fait quand il prend le chemin qui doit le ramener en France, il a changé, s’est transformé, mais sans avoir compris cet « Orient compliqué  », car il n’a pas reçu de réponses à ses questions. Mais y a-t-il des réponses ? Du moins des réponses immuables assénant une vérité une et immuable ? La démarche que la sultane l’oblige à prendre est plus celle de l’initiation, de la maïeutique : les réponses sont en lui, à lui de les trouver, tout au plus, pourra-t-elle l’aider dans ce chemin, mais ce chemin est le sien et non celle de la sultane ou du janissaire.

Un style clair, de grands passages emprunts de poésie, voilà une des recettes pour offrir un moment de lecture plein de sensualité.

[** Émile Cougut*]


[**Après Constantinople
Sophie Van Der Linden*]
Éditions Gallimard, collection Sygne. 15€


[(

– Cet article vous a intéressé, vous souhaitez le partager ou en discuter avec vos amis, alors pour aider Wukali à se faire connaître, utilisez les icônes Facebook (J’aime) ,Tweeter, + Partager, positionnées soit sur le bord gauche de l’article soit en contrebas de la page. Grand merci…!

– Consultez toutes les critiques de LIVRES parues dans WUKALI

– Peut-être souhaiteriez pouvoir publier des articles dans Wukali, nous proposer des sujets, participer à notre équipe rédactionnelle, n’hésitez pas à nous contacter ! (Even if you don’t write in French but only in English, we’ll translate)

Retrouvez tous les articles parus dans toutes les rubriques de Wukali en consultant les archives selon les catégories et dans les menus déroulants situés en haut de page ou en utilisant la fenêtre «Recherche» en y indiquant un mot-clé.

Contact : redaction@wukali.com

WUKALI Article mis en ligne le 28/02/2019)]

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Notre site utilise des 'cookies' pour améliorer votre expérience et son utilisation. Si vous le refusez vous pouvez les désactiver. Accepter En savoir plus